/world/usa
Navigation

Tillerson dit avoir été tenu dans l’ignorance par Kushner

Tillerson dit avoir été tenu dans l’ignorance par Kushner
Photo d'Archives, AFP

Coup d'oeil sur cet article

L’ancien secrétaire d’État américain Rex Tillerson a affirmé devant le Congrès avoir parfois été tenu dans l’ignorance, lorsqu’il était en fonction, par le gendre et conseiller de Donald Trump, Jared Kushner, qui menait ses propres discussions diplomatiques en dehors des canaux habituels sans l’en informer, selon une retranscription publiée jeudi.

Rex Tillerson, chef de la diplomatie américaine pendant la première année du mandat du milliardaire républicain, a été limogé en mars 2018.  

Son témoignage le 21 mai à huis clos devant la commission des Affaires étrangères de la Chambre des représentants met en lumière le rôle inhabituel de Jared Kushner au sein de l’administration Trump.  

Selon M. Tillerson, Jared Kushner était « en quelque sorte responsable de son propre agenda ».  

L’ancien ministre s’est ainsi souvent retrouvé coupé de certaines informations, y compris à propos de décisions importantes comme celle de plusieurs pays du Golfe d’imposer un blocus au Qatar --dont M. Kushner avait connaissance, mais ne l’en avait pas informé. 

Selon la commission, M. Kushner et l’ancien conseiller du président Steve Bannon avaient appris cette décision par des dirigeants d’Arabie saoudite et des Émirats arabes unis lors d’un dîner dont M. Tillerson ne connaissait pas l’existence. 

« Cela me met en colère », a déclaré l’ancien secrétaire d’État. « Je n’avais pas mon mot à dire. »  

Autre exemple: le ministre des Affaires étrangères mexicain avait un jour rendu visite au gendre de Donald Trump à Washington, sans même informer Rex Tillerson de sa présence. 

Ce dernier ne l’avait découvert que parce qu’il dînait dans le même établissement qu’eux. Il a rapporté avoir vu « blêmir » le ministre mexicain après s’être approché de leur table. « +Je ne veux pas interrompre ce que vous faites+, j’ai dit, +passez un coup de téléphone la prochaine fois que vous êtes en ville », a-t-il raconté aux parlementaires avoir lancé avant de partir. 

Rex Tillerson s’est régulièrement trouvé en porte à faux avec Donald Trump lorsqu’il était ministre. 

Depuis qu’il n’est membre du gouvernement, il a affirmé que le président lui avait parfois demandé de faire des choses illégales.  

Donald Trump a en retour accusé son ancien ministre d’être « bête comme ses pieds ».