/portemonnaie/lifestyle
Navigation

Identité de genre: des entreprises se positionnent pour venir en aide aux personnes en transition

Coup d'oeil sur cet article

En collaboration avec 

 

Si les enjeux liés à la transidentité font souvent les manchettes, on entend rarement parler d’un des aspects les plus névralgiques d’une transition: son coût. Chaque personne trans a son histoire, mais dans bien des cas, la facture s’élève à plusieurs milliers de dollars.

Heureusement, des entreprises ont décidé de prendre position et d’offrir un soutien financier. 

Les dépenses, pas toutes couvertes par le régime d’assurance maladie, deviennent un fardeau sur les épaules des gens en réassignation de genre. Il est souvent question de suivi psychologique, de procédures chirurgicales et de nouvelle garde-robe. 

Dans cet épisode du balado «On parle d’argent», Saoud s’entretient avec Jenni Lang, une femme trans très impliquée dans la sensibilisation et l’éducation sur sa communauté. Il discute aussi avec Marie-Chantal Côté de la Sun Life, qui propose un nouveau service permettant d’alléger le coût d’une transition.

Le parcours de Jenni

En première partie du podcast, Jenni fait part des difficultés que peuvent rencontrer les personnes trans au cours de leur processus. 

Elle affirme avoir eu peur du rejet de ses proches et confie subir encore de l’intimidation, notamment sur les réseaux sociaux, même si les choses ont changé. «Il y avait beaucoup de préjugés, autant au sein de ma communauté que dans la société en général. Heureusement, aujourd’hui, c’est très différent.»

À cela s’ajoutent les complications financières qui peuvent surgir.

«Il y a tous ces traitements, mais il y a aussi la garde-robe que tu dois refaire de A à Z. En plus de ça, il y a les souliers, les cheveux, les ongles... Ça coûte cher, être une femme!», affirme-t-elle avec une note d’humour.

On peut suivre Jenni sur YouTube où elle présente des vidéos sur sa réalité de femme trans.

Une nouvelle couverture

Pour tenter de pallier cette situation, Sun Life lance une nouvelle couverture dédiée au soutien des personnes qui entreprennent une transition de genre. C’est une première au Canada.

Depuis le 8 avril, il est possible pour les employeurs clients de la Sun Life, d’obtenir une couverture pour leurs employés trans.

En effet, Marie-Chantal Côté, vice-présidente, développement du marché des Garanties collectives chez Sun Life, explique que son entreprise a «identifié un besoin chez les personnes dont le sexe assigné à la naissance ne correspond pas au genre ressenti».

L’entreprise a donc décidé de les soutenir à travers une couverture pour l’affirmation du genre dans le cadre de sa garantie Frais médicaux.

Une couverture complémentaire 

La couverture de la Sun Life agit conjointement avec les provinces. L’entreprise remboursera ainsi certaines interventions qui ne sont pas couvertes par le régime d’assurance maladie de la province où résident les salariés dont les employeurs ont souscrit à cette couverture.

«Ça varie par province et par personne selon les besoins», rapporte Marie-Chantal Côté.

Nous avons donc affaire ici à une couverture complémentaire qui soutient les personnes trans dans leur démarche.

Deux types de couvertures

La compagnie propose deux types de couvertures aux clients qui souhaitent aider leurs employés en transition de genre.

La couverture de base s’applique seulement aux interventions chirurgicales basiques qui ne sont pas prises en charge par le régime d’assurance maladie de la province concernée. Il peut s’agir par exemple de réduction de la pomme d’Adam ou de chirurgie de la voix.

La couverture étendue permet d’ajouter des opérations chirurgicales qui visent à aligner des caractéristiques physiques au genre ressenti. Par exemple, la réduction de la structure osseuse du visage ou l’augmentation des joues participeraient à cette couverture additionnelle.

Les employeurs peuvent choisir entre ces deux options en fonction de ce qui convient le mieux à leurs employés.

Cela donne ainsi la possibilité aux entreprises clientes de soutenir les choix de leurs salariés pour une vie plus sereine.

C’est notamment ce que confirme Mme Côté: «Une de nos raisons d’être est d’aider les Canadiens à avoir un mode de vie sain.» 

Pour plus de détails sur les programmes d’assurancesde la Sun Life, c’est ici! 

 

Suivez-nous sur
les réseaux sociaux