/sports/racing
Navigation

Max Verstappen gagne sa bataille contre Charles Leclerc

Max Verstappen gagne sa bataille contre Charles Leclerc
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Une remontée spectaculaire de Max Verstappen dans les 21 derniers tours du Grand Prix de Formule 1 d’Autriche a permis au pilote de l’écurie Red Bull de remporter sa première course de la saison, dimanche.

Verstappen a livré toute une bataille pour la victoire à Charles Leclerc pour finalement dépasser son rival de Ferrari au 69e de 71 tours, non sans un contact entre les deux hommes. L’incident a par ailleurs été revu par les commissaires, qui ont finalement statué que Verstappen, qui a laissé peu d’espace à Leclerc sur la piste, n’avait pas commis d’infraction.

«Après ce départ, j'ai cru que la course était finie, mais nous avons continué à attaquer, a expliqué Verstappen après la course, selon le site Motorsport. Le rythme n'était pas mauvais, mais j'ai fait un plat sur mon premier train de pneus. Nous étions rapides en ligne droite aussi. Je suis content pour toute l'équipe et notamment pour Honda, nous n'avons commencé à travailler ensemble que cette année. Gagner ici, c'est incroyable.»

Quelques instants auparavant, Leclerc, qui avait décroché sa deuxième position de tête de la saison en qualifications, semblait pourtant se diriger vers une toute première victoire en carrière. Le Monégasque a résisté à de nombreuses attaques avant de finalement céder. Ce dernier a tout de même pris le second rang.

Mauvais départ

Auteur du troisième meilleur temps des qualifications et détenteur de la deuxième place sur la grille de départ, Verstappen avait pourtant totalement raté son départ, enclenchant la procédure anti-calage de sa Red Bull. Il a ainsi perdu plusieurs positions.

Le Néerlandais s’est toutefois retroussé les manches et a profité de l’appui des partisans autrichiens, venus en grand nombre pour appuyer l’écurie locale, pour remonter jusqu’à la première place.

Sa dernière manœuvre de dépassement, bien que culottée, a par ailleurs reçu l’aval des commissaires, qui ont jugé que le contact n’était qu’un «incident de course».

«Les voitures 33 et 16 ont toutes deux négocié le virage côte à côte, mais il n'y avait clairement pas assez d'espace pour les deux monoplaces, ont expliqué les commissaires dans un communiqué de la Fédération internationale de l’automobile (FIA). Peu après le point de corde tardif, en sortie de virage, il y a eu un contact entre les deux voitures. En considérant la totalité des circonstances, nous n’avons pas considéré que l’un ou l’autre des pilotes a été totalement ou principalement à blâmer pour l'incident.»

«C’est de la course acharnée, sinon, il faut rester à la maison, a dit Verstappen, avant de connaître la décision des commissaires. Si ce genre de chose n’est pas permis, à quoi bon être en F1?»

Les Mercedes en difficulté

Valtteri Bottas (Mercedes) a complété le podium. C’est la première fois cette saison que Mercedes ne termine pas au premier rang. Le coéquipier de Bottas, Lewis Hamilton, vainqueur lors des quatre derniers Grands Prix, s’est contenté de la cinquième place, derrière Sebastian Vettel (Ferrari).

Le Québécois Lance Stroll (Racing Point), pour sa part, n’a ni amélioré ni empiré son sort, lui qui avait entamé le Grand Prix en 14e place. Son coéquipier, Sergio Perez, a fini 11e.