/news/transports
Navigation

Règles plus sévères réclamées pour les nouveaux adeptes

Deux motocyclistes sont morts dans les derniers jours

Coup d'oeil sur cet article

La Fédération motocycliste du Québec réclame des règles plus strictes pour les conducteurs.

« Les jeunes ne comprennent pas à quel point ça peut aller vite, une moto », a déploré le directeur général de la fédération, Jean-Pierre Fréchette.

Un homme de 25 ans est mort après être entré en collision avec un véhicule qui roulait en sens inverse dimanche à Sainte-Anne-des-Plaines.

Plusieurs blessés

Le décès du motocycliste a été constaté en début de soirée. Selon les premiers résultats de l’enquête, il n’y a aucun élément criminel, et aucune accusation ne sera retenue contre la conductrice, qui a été traitée pour un choc nerveux.

Lundi après-midi, deux embardées en moto survenues en Montérégie et dans Lanaudière ont fait un mort et trois blessés, dont un grave.

Le décès d’un homme dans la cinquantaine de Notre-Dame-de-Stanbridge a été constaté à l’hôpital.

M. Fréchette souhaite que le ministre des Transports impose un « accès graduel aux cylindrées » pour les nouveaux adeptes de moto, c’est-à-dire qu’ils ne pourraient conduire des bolides trop performants dès leurs premières années à moto.

Cours obligatoires

« On voudrait également que des cours soient obligatoires chaque fois qu’une personne décide de changer sa moto pour en acheter une nouvelle puisque chaque engin est différent et ne réagit pas de la même façon. »

Selon le bilan routier de la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) de 2018, 49 motocyclistes sont décédés en 2018, soit le même nombre qu’en 2017.

D’autres décès redoutés

Avec les vacances de la construction qui approchent, le directeur général, M. Fréchette, s’attend malheureusement à ce que surviennent d’autres décès de motocyclistes au cours des prochaines semaines.

« Il faut préciser que ce n’est pas parce qu’il y aura plus de monde sur les routes, mais parce qu’il y aura plus de pilotes de moto inexpérimentés qui se promèneront », a-t-il conclu en rappelant l’importance d’être prudent sur les routes.

Selon la SAAQ, six motocyclistes âgés de 25 à 34 ans sont décédés en 2017, et ils étaient tous de sexe masculin.

-Avec l’Agence QMI