/finance/business
Navigation

Les membres de Desjardins sans internet pénalisés?

Coup d'oeil sur cet article

Des membres du Mouvement Desjardins touchés par le vol de renseignements personnels n’ont pas accès à Internet et sont donc incapables d’installer le système de protection Equifax.

Ceux qui habitent dans certaines régions éloignées, où l’accès à Internet par cellulaire est impossible, pourraient donc se retrouver dans une situation problématique.

«Pour travailler avec Equifax, ça prend Internet, ça prend un téléphone cellulaire», a expliqué Michel Picard, expert en criminalité, à TVA Nouvelles.

Au Mouvement Desjardins, on assure être conscient de cette réalité.

À ce moment-là, ils sont invités à discuter avec leurs proches pour voir si ceux-ci peuvent les aider en leur fournissant une adresse courriel par exemple», a indiqué Jean-Benoit Turcotti de Desjardins, porte-parole du Mouvement Desjardins.

Couverture suffisante?

Michel Picard croit par ailleurs que le Mouvement Desjardins se déresponsabilise en offrant pendant seulement cinq ans aux victimes un service gratuit de surveillance de crédit chez Equifax.

«Actuellement, c'est 20 dollars par mois pour avoir la protection. Dans cinq ans, il va falloir payer. Pas certain que tout le monde veut dépenser entre 200 et 600 dollars par année», a-t-il souligné.

Desjardins juge de son côté qu'une couverture plus longue n'est pas nécessaire.

Délais

Des citoyens ont également dénoncé les trop longs délais pour joindre Equifax.

Plusieurs victimes rencontrées par TVA Nouvelles près de caisses Desjardins n'ont toutefois pas entamé de démarches pour mieux se protéger alors que d'autres ne comptent pas en faire du tout.

Les personnes visées ont jusqu'au 31 décembre pour s'inscrire au service de sécurité d'Equifax.

Le 20 juin, 2,9 millions de membres Desjardins ont appris que des informations sensibles comme leur nom, leur adresse et leur numéro d'assurance sociale avaient été compromises.