/finance/news
Navigation

Êtes-vous psychologiquement bien préparé pour la retraite ?

Êtes-vous psychologiquement bien préparé pour la retraite ?
Photo Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Nous vous avons souvent expliqué comment bien préparer « financièrement » sa retraite. Il a été question de budget, de régimes publics et privés, mais aussi, de stratégies de décaissement de vos économies.

Aujourd’hui, touchons l’aspect psychologique. Ici, les repères et l’assistance se font les plus rares. En y réfléchissant bien, nous passons probablement 40 ans à travailler activement. Tous nos choix et habitudes sont teintés par notre travail. La sélection des vêtements, transport, préparation des repas, loisirs, vacances, etc. a été façonnée autour du boulot.

Si vous ne vous attardez pas à votre « état d’esprit » de futur retraité, vous pourriez avoir de mauvaises surprises. Au lieu de vous sentir « libéré et excité », sans préparation, vous pourriez plutôt être « anxieux et inquiet ». En Occident, l’identité sociale se définit principalement par l’emploi. Sans travail, que sommes-nous ?

Votre vie va changer

Les gens dévoués entièrement au travail sont susceptibles de ressentir un grand vide. Comme le travail définit leur statut social, certains ont peu de fréquentations à l’extérieur du bureau et de l’usine. Dès que l’occupation principale cesse, c’est toute l’existence qui est bouleversée.

S’adapter à la retraite est difficile. Des recherches du NCHS (Centre national américain des statistiques sur la santé) indiquent qu’il y a 40 % plus de cas de dépressions chez les hommes à la retraite que chez les travailleurs. La sociologue américaine Phyllis Moen s’inquiète du peu de temps accordé à la préparation de sa retraite : « Les gens passent bien plus de temps à planifier une journée de mariage que 20 ans de retraite. »

Pour mieux se préparer, il faut trouver SES réponses à ces questions importantes :

  • Pourrais-je cesser graduellement de travailler ?
  • Quelles sont mes activités sportives, loisirs, passe-temps... préférés ?
  • Quelles sont mes aptitudes dominantes ?
  • Quelles sont les causes sociales qui m’interpellent ?
  • Avec qui aimerais-je passer plus de temps ?... etc.

Ces réflexions permettront de s’identifier à autre chose. Il faut trouver un but qui paraît peut-être secondaire aujourd’hui, mais déterminant à long terme. Et rappelez-vous que le meilleur moment pour préparer votre retraite est AVANT que votre patron ne le fasse à votre place.

Je vous recommande la lecture de deux ouvrages pertinents : Age wave-The challenges and opportunities of an aging America par Ken Dychtwald et Joe Flower et Une retraite épanouie-Trucs et conseils pour s’y préparer par Yves Lamontagne, psychiatre.

Le joueur de tennis Pete Sampras disait : « La retraite c’est un défi continuel. J’essaye de bien la planifier, mais j’ai besoin de structures »

CONSEILS
  • Donnez-vous du temps. De 3 à 5 ans seront nécessaires pour bien vous préparer.
  • Entretenir et développer des relations sociales hors du travail vous aidera à faire une transition naturelle.
  • Ayez un fichier informatique ou un cahier et un agenda destinés spécifiquement à la préparation de votre retraite. 
  • Échangez régulièrement avec votre conjoint et votre conseiller/planificateur.
  • La retraite va au-delà de la question : « Aurais-je assez d’argent ? »
  • Trouvez-vous des loisirs, sports et projets motivants

Fabien Major est planificateur financier et conseiller chez Major Gestion Privée inc. succursale de Gestion de patrimoine Assante ltée à Outremont.