/24m/city
Navigation

825 000 $ pour l’élection d’un nouveau maire sur le Plateau

Bloc situation vote élections élection
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – Des dépenses totales de 825 000 $ sont prévues pour la tenue d’une élection partielle dans l'arrondissement Le Plateau-Mont-Royal, à Montréal, afin de pourvoir le poste de maire laissé vacant par la démission de Luc Ferrandez.

Aux 750 000 $ prévus pour la tenue de l’élection du 6 octobre prochain s’ajoute une dépense de 75 000 $ pour le remboursement des dépenses électorales.

La rémunération du personnel électoral coûtera 232 000 $ et près de 150 000 $ seront versés à l’équipe de direction, d’après les prévisions budgétaires approuvées mercredi matin par le comité exécutif de la Ville.

Des sommes de 95 000 $ et de 60 000 $ sont aussi prévues, pour des dépenses comme les frais de poste et la location de locaux.

Les tarifs de rémunération du personnel électoral seront les mêmes que ceux de l'élection générale de novembre 2017 et des élections partielles de décembre 2018.

Par exemple, le jour du scrutin, le tarif journalier d’un scrutateur est de 55 $. Pour un chef surveillant, il grimpe à 400 $.

Candidatures ouvertes

«Les candidatures sont ouvertes», a dit mercredi la mairesse de Montréal, Valérie Plante, sans s’avancer davantage.

Luc Ferrandez a quitté la vie politique le 14 mai dernier. L’ex-maire du Plateau, connu pour ses prises de position écologiques, avait évoqué son incapacité à influencer la mairesse et le comité exécutif à prendre certaines décisions environnementales.

Alex Norris, conseiller de ville dans le district de Jeanne-Mance, assume le poste de maire de façon intérimaire.

L’arrondissement compte environ 65 500 électeurs, sur une population de 106 000 personnes, selon les données de la Ville.