/misc
Navigation

L'Hôtel du Louvre rouvre ses portes après des travaux de deux ans

L'Hôtel du Louvre rouvre ses portes après des travaux de deux ans

Coup d'oeil sur cet article

Posé comme un vaisseau amiral sur une mer de merveilles d’histoire et d’architecture, face au plus beau musée du monde, l’Hôtel du Louvre, après deux ans de travaux majeurs, rouvre ses portes. Portrait d’une renaissance tout en élégance et intelligence. 

Géré par le groupe Hyatt, sous l’égide de The Unbound Collection by Hyatt, l'établissement compte dorénavant 164 chambres, dont 58 suites avec en point de mire, la suite Camille Pissarro qui y vécut et peint plusieurs de ses célèbres tableaux. 

Il faut souligner l’emplacement unique au monde. Directement sur la Place André Malraux, à proximité du Palais-Royal, avec une vue imprenable sur l’opéra Garnier et la Comédie Française. 

Effectivement, géographiquement parlant, impossible de faire mieux, mais le plaisir est aussi à l’intérieur. 

Cet hôtel cinq étoiles ne vise pas la distinction palace et c’est une bonne décision. 

Le luxe est présent à l’Hôtel du Louvre mais revêt ici un habit bien pensé, discret, doux, délicat, un lieu d’évasion et d’élégance. Rien n’y est ostentatoire, merci. 

Les deux années de rénovation majeure ont servi entre autres à diminuer le nombre de chambres afin d’en augmenter la surface de vie. Cela a aussi permis aux responsables et aux cadres de l’hôtel de réfléchir à ce qui devait être fait pour combler et assurer le bien-être des clients. 

Il en résulte un lieu incroyablement lumineux, frais, apaisant, agrémenté par des illustrations d’Emmanuel Pierre, un artiste illustrateur de renommée mondiale. 

On navigue dans les couloirs et corridors d’un pas léger, l’on se croirait ailleurs, dans un lieu de plénitude, de repos, de calme, dans un cocon apaisant. Le style Napoléon III demeure, mais l’ensemble est empreint d’une modernité maîtrisée, un tour de force. 

L’une des pièces maîtresses de cette rénovation est sans contredit le bar et sa spectaculaire verrière, jadis cachée par un faux plafond qui a nécessité des milliers d’heures de restauration. C’est indiscutablement une œuvre d’art en soi. 

Outre le bar-restaurant judicieusement nommé Officine, puisque qu’on propose à la clientèle de l’hôtel et aux visiteurs de passage, des cocktails ayant pour thématique l’infusion et décoction de plantes, de fruits, d’herbes fraîches et d’épices douces. Le chef exécutif, Denis Bellon, propose dans ce lieu qui va marquer l’histoire de l’hôtellerie parisienne, une cuisine délicate, saisonnière, aérienne, en totale harmonie avec les lieux, autant à l’officine que dans les nombreux salons privatifs. Il a aussi la responsabilité de la Brasserie du Louvre qui est nouvellement dirigée par le groupe Bocuse. Une première puisque en effet, c’est la première fois que le groupe Bocuse, empereur de la cuisine Française, s’installe dans la capitale. Ça promet. 

Le chef exécutif, Denis Bellon
Le chef exécutif, Denis Bellon

Dans ce lieu chargé d’histoire, on s’évade facilement et l’on imagine les conversations des célèbres clients de cet hôtel ouvert en 1855 : Emile Zola, Victor Hugo, Jules Verne, Sigmund Freud. On peut bien rêver. 

Mais la star de l’Hôtel du Louvre aujourd’hui, c’est vous et l’on prendra soin de vous offrir un luxe décontracté, afin de vous faire vivre un moment unique. 

C’est un peu et beaucoup ça l’Hôtel du Louvre, un hôtel unique, juste pour vous. 

Pour se démarquer justement, l’équipe de l’hôtel ne voulait pas faire les choses comme les autres et a profité de cet intermède de deux ans pour réfléchir à des options originales à proposer à leur clientèle qui en ont vu beaucoup, et ainsi leur offrir, réellement, des expériences. 

Des expériences distinctives et originales. 

  • Une personne de l’équipe de l’Hôtel de Louvre organisera pour vous une visite au Musée du Louvre, c’est gratuit. 
  • Vous souhaitez quelque chose de ludique, pas de souci, on vous propose un Apéritif Pétanque, mais pas n’importe où, au Palais Royal, sous les tilleuls, face aux fenêtres de Colette et de Jean Cocteau, c’est aussi gratuit. 
  • Un Pique-nique sur les quais de la Seine, installez-vous sur une belle grande nappe, un panier en osier rempli de victuailles, salades, cochonnailles, gourmandises sucrées, à partir de 21 euros par personne. 
  • Mais l’expérience qui m’a sincèrement interpellé et fait écarquiller les yeux, c’est celle de pouvoir visiter les caves du Louvre. Oh mon Dieu, se replonger dans l’histoire, sur les traces du sommelier de Louis XV, je ne savais même pas que la chose existait. C’est gratuit en plus, les mercredis, la visite dure 1 h. Il suffit de réserver auprès du concierge de l’hôtel. 

La renaissance sied bien à l’Hôtel du Louvre. Ce qui me charme particulièrement c’est la somme incroyable de petits détails que l’on retrouve dans tous les espaces clients. On devine l’analyse que cela a nécessitée pour en arriver là. Deux ans ne furent donc pas de trop pour instituer l’excellence. L’équipe de l’Hôtel du Louvre réussit son pari et se démarque par une approche vraiment personnalisée. L’apparence de simplicité afin de mettre le client le plus à l’aise possible est la nouvelle doctrine de l’hôtellerie haut de gamme. Ce n’est certes pas moi qui vais réfuter cette nouvelle façon de faire. 

Pour information.