/news/politics
Navigation

Un ministre doit parler français à l’extérieur du Québec, dit François Legault

Le premier ministre rappelle Pierre Fitzgibbon à l’ordre

Un ministre doit parler français à l’extérieur du Québec, dit François Legault
PHOTO D'ARCHIVES, AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

François Legault a rappelé à l’ordre son ministre de l’Économie Pierre Fitzgibbon et affirme que les ministres de son gouvernement doivent faire la promotion du français à l’extérieur du Québec.

«Évidemment, lorsqu’il est ministre et qu’il représente le gouvernement du Québec, il a un message à passer que c’est en français que ça se passe», a lancé le premier ministre mercredi à Québec.

La veille, M. Fitzgibbon s’est retrouvé dans l’eau chaude après avoir livré un discours unilingue en anglais devant la communauté d’affaires de l’Ontario. D’autres politiciens avant lui avaient été sévèrement critiqués pour avoir omis de parler français à l’étranger.

En 2014, François Legault s’en était pris vertement à Philippe Couillard, qui avait commis cette bourde lors d’une mission en Islande. «Je pense que M. Couillard n’a pas compris son rôle comme seul chef qui représente une majorité de francophones en Amérique du Nord», dénonçait-il alors.

François Legault explique la gaffe de son ministre par un manque d’expérience et par de vieilles habitudes de financier. «C’est un nouveau politicien. Il y a des gens d’affaires, lorsqu’ils vont à Toronto, qui sont habitués de parler en anglais. C’est probablement son cas», a-t-il expliqué.

«M. Fitzgibbon a reconnu qu’il a fait une erreur, il aurait dû dire quelques mots en français. Quand il sort du Québec, il représente le Québec, c’est important que les gens comprennent ce message», a-t-il souligné.

Il ne croit pas toutefois que cette erreur nuise à l’image nationaliste du gouvernement caquiste. «Il a dit qu’il ne recommencerait pas», a indiqué M. Legault, qui estime qu’un politicien québécois doit «dire quelques phrases en français» à l’extérieur du Québec.

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.