/sports/hockey/canadien
Navigation

Ben Chiarot : 10 choses à savoir

HKN-SPO-WINNIPEG-JETS-V-BUFFALO-SABRES
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Le défenseur Ben Chiarot, nouvelle acquisition du Canadien , est plus ou moins connu par les nombreux partisans du Tricolore.  

Ayant joué uniquement avec les Jets de Winnipeg depuis le début de sa carrière dans la Ligue nationale (LNH), le patineur de 28 ans n’a donc pas affronté la formation montréalaise très souvent. 

Question de permettre aux lecteurs de connaître un peu mieux cet Ontarien appréciant le jeu robuste, voici 10 éléments d’information à savoir à son sujet. 

1-Produit de l’OHL 

Dans les rangs juniors, le natif de Hamilton a fait ses classes au sein de la Ligue de l’Ontario (OHL) avec le Storm de Guelph, les Wolves de Sudbury et le Spirit de Saginaw. Entre 2007-2008 et 2010-2011, il a totalisé 70 points en 229 sorties. 

2- Choix des Thrashers 

Chiarot a été repêché par l’organisation des Jets, à l’époque où celle-ci était connue sous le nom des Thrashers d’Atlanta. Il a été sélectionné au quatrième tour de l’encan amateur de 2009, soit au 120e rang, par un certain directeur général nommé Don Waddell. 

3- Bon physique 

À 6 pi et 3 po et 219 lb, le nouveau porte-couleurs du Bleu-Blanc-Rouge est plus grand et plus lourd que Jordie Benn, un autre arrière gaucher qui a pris le chemin de Vancouver lundi dernier. 

4- Joueur robuste 

Souvent utilisé aux côtés du mastodonte Dustin Byfuglien à Winnipeg, Chiarot n’a pas peur de souffrir. La saison passée, il a bloqué 139 tirs, ce qui représente le deuxième plus haut total chez les Jets. Il a également fini troisième de son équipe avec 171 mises en échec. Depuis le début de sa carrière, le gaucher a stoppé 465 lancers et asséné 558 mises en échec. 

5- Peu d’attaque 

Le défenseur n’est pas reconnu pour sa production offensive. Il s’est contenté de cinq buts et 15 mentions d’aide pour 20 points en 78 rencontres la saison passée. Cependant, ce total de points représente un sommet personnel. En carrière, il en compte 64 en 305 parties. 

6- Avec Jeff Petry? 

Chez le Canadien, Chiarot pourrait compléter un duo avec le droitier Jeff Petry, aux yeux de plusieurs observateurs. Les deux hommes sont de grandeur identique, sauf que Petry a disputé 304 matchs de plus que son éventuel partenaire à la ligne bleue. 

7- Fiable en défense 

Depuis son premier match dans la LNH en 2013-2014, l’arrière canadien a conservé un différentiel de +16. Il n’a pas terminé une campagne avec une fiche négative depuis 2015-2016. Lors du dernier calendrier régulier, il a maintenu un rendement de +6. 

8- Souvent au cachot 

En 2018-2019, il a écopé de 62 minutes de punition, ce qui a presque égalé son total combiné des deux années précédentes. Chez les juniors, il a avait réalisé deux saisons consécutives de 100 minutes de pénalité ou plus. 

9- Mais souvent sur la glace 

Malgré tout, Chiarot a joué souvent l’an dernier. En séries éliminatoires, il a notamment passé en moyenne 19 min 47 s sur la glace par rencontre. En saison, son utilisation était de 18:37, soit trois minutes de plus que sa moyenne des deux campagnes antérieures. 

10- Grosse augmentation 

Chiarot vient de signer son contrat le plus lucratif en carrière. Il gagnera 3,5 millions $ au cours de chacune des trois prochaines années. Lors des deux saisons précédentes, il a eu droit à 2,8 millions $ en tout et était joueur autonome sans compensation depuis lundi.

Peut-être aimerez-vous aussi...