/entertainment
Navigation

FEQ: les stars mangeront «comme à la maison»

Frédéric Cyr, le directeur culinaire du Château Frontenac, est responsable de satisfaire les papilles des artistes présents au FEQ

Le directeur culinaire du Château Frontenac, Frédéric Cyr, et son acolyte Maxime Albert­­­ se préparaient, hier matin, à recevoir­­­­ les artistes qui défileront sur les Plaines.
Photo Jean-François Desgagnés Le directeur culinaire du Château Frontenac, Frédéric Cyr, et son acolyte Maxime Albert­­­ se préparaient, hier matin, à recevoir­­­­ les artistes qui défileront sur les Plaines.

Coup d'oeil sur cet article

Que les vedettes se sentent «comme à la maison» : c’est la mission que s’est donnée le directeur culinaire du Château Frontenac, Frédéric Cyr, qui cuisinera au-delà de 1000 couverts en arrière-scène du Festival d’été pour les artistes et leur garde rapprochée, durant les dix prochains jours.

Les Slipknot, Offspring et Twenty One Pilots, entre autres, profiteront d’un espace rustique et convivial aménagé juste pour eux dans les coulisses de la grande scène des Plaines. Frédéric Cyr et son équipe de sept personnes s’y activent dès 5 h le matin pour satisfaire des papilles qui viennent de partout dans le monde. 

«Les artistes viennent de loin et on veut qu’ils se sentent comme à la maison», a-t-il expliqué jeudi matin, sur les Plaines, avant d’entamer son marathon. 

Les artistes qui défileront sur les plaines auront droit à une cuisine estivale avec une variété de grillades, des salades, et bien sûr, de la poutine. 

«On voulait faire des trucs que les gens veulent goûter quand ils viennent au Québec», a-t-il justifié. 

Prêts à tout

Sans dévoiler trop de détails sur qui mange quoi, le chef a souligné qu’il devra conjuguer avec un déferlement de demandes spéciales comme des menus bio, sans gluten, végé, des produits sans additifs ou plats qui respectent le régime cétogène. 

«On est prêts à répondre à toutes les demandes de dernière minute», affirme celui à qui le magazine Forbes a récemment consacré un article. 

Les artistes pourront aussi se délecter de produits québécois qui seront mis en valeur. Parmi ceux-ci, Frédéric Cyr a fait venir de la crème glacée de La Givrée, entreprise installée dans le quartier Rosemont à Montréal. Son équipe cuisinera aussi avec du fromage de Charlevoix, du porc de Beaurivage et du bœuf de la Ferme Highland de Lotbinière. 

Ambiance décontractée

Habitué à concocter de grands banquets de prestige au Château Frontenac, Frédéric Cyr ne prend pas le confort des artistes à la légère. Il veut créer une intimité, une ambiance « de chalet », dit-il. Ne le cherchez pas avec son habit de cuisinier, son équipe et lui sont en chemise, comme monsieur et madame Tout-le-Monde. 

«On veut que ce soit décontracté, ajoute-t-il. Ils viennent ici pour se détendre, il n’y a pas de photos, on est dans leur vie privée. On veut qu’ils aient l’impression d’être au chalet avec des amis. On fait même attention pour ne pas parler trop fort!» 

Le chef, qui avait confectionné un gâteau de 10 000 portions pour le 100e anniversaire du pont de Québec, se dit très excité par son nouveau mandat. 

«On a même investi de notre argent, explique-t-il. On trouve que c’est une collaboration importante. On veut instaurer une belle relation avec le festival et les artistes.»