/news/currentevents
Navigation

Une opération antidrogue à Longueuil, possible réseau d'exploitation sexuelle mis au jour

Coup d'oeil sur cet article

 LONGUEUIL | Le Service de police de l’agglomération de Longueuil (SPAL) a mené la nuit dernière deux perquisitions liées au trafic de stupéfiants, mais aurait aussi découvert un lieu de prostitution.  

 Les perquisitions se sont déroulées vers 4h30 dans deux logements de la rue Verchères, tout près du boulevard Taschereau.  

 

Erik Peters/AGENCE QMI

 

 L’enquête a débuté il y a deux mois, après qu’un témoin eut observé des déplacements inhabituels dans l’immeuble.  

 En plus d’un possible trafic de stupéfiants, les policiers ont découvert que des activités de prostitution se déroulaient à ces adresses et tentent désormais de déterminer s’il s’agit ou non d’exploitation sexuelle.  

 À leur arrivée, huit personnes se trouvaient sur place, des hommes et des femmes. De ce nombre, trois étaient visées par un mandat d’arrestation et une personne a été arrêtée pour trafic de stupéfiants.  

 

Erik Peters/AGENCE QMI

 

 Les ambulanciers ont été appelés par précaution après qu’une personne eut éprouvé un malaise.  

 Ressources spécialisées  

 Sur le terrain ce matin, le SPAL a déployé son équipe Mobilis, qui travaille avec les femmes victimes d’exploitation sexuelle, qu’elles soient mineures ou majeures.  

 «Nous avons une intervenante psychosociale qui est avec les enquêteurs en ce moment même et qui discute avec les enquêteurs, et on a notre agente pivot, qui fait le pont avec les organismes, explique le porte-parole de la police longueuilloise. Cette équipe-là, c’est la toute première fois qu’elle assiste à une intervention complète.»  

 Le corps policier a commencé à intégrer cette équipe aux opérations depuis quelques mois.