/24m/transports
Navigation

5 nouvelles stations en 2026: Ottawa débloque 1,3 G$ pour la ligne bleue du métro

Coup d'oeil sur cet article

Le premier ministre Justin Trudeau a annoncé aujourd'hui à Montréal un financement de 1,3 milliard de dollars pour le prolongement de la ligne bleue, un projet que les Montréalais attendent depuis des décennies et qui a fait l'objet de maintes annonces au fil des ans.  

La ministre déléguée aux Transports Chantal Rouleau était sur place pour représenter Québec, mais n'a pas annoncé de somme de la part du provincial pour ce projet.        

Chantal Rouleau
MARIO BEAUREGARD/AGENCE QMI
Chantal Rouleau

Par cette annonce, M. Trudeau a confirmé l'appui d'Ottawa au projet d'ajout de cinq nouvelles stations de métro à l'est de la ligne bleue, suivant l'axe de la rue Jean-Talon, de l'actuelle station Saint-Michel jusqu'aux Galeries d'Anjou.     

Valérie Plante et Justin Trudeau
MARIO BEAUREGARD/AGENCE QMI
Valérie Plante et Justin Trudeau

Un bureau de projet à la Société de transport de Montréal (STM) travaille déjà depuis plusieurs mois aux plans et devis nécessaires à la construction des nouvelles stations. La réalisation de ce projet, dont le coût total devrait s'élever à 4,5 milliards de dollars, est toutefois conditionnelle à l'obtention d'approbations et de financement.     

L'extension de la ligne bleue devrait être mise en service en 2026 si tout se déroule comme prévu.       

  

Le projet de prolongement de la ligne bleue prévoit:   

- 5 nouvelles stations de métro accessibles sur 5,8 kilomètres;     

- 2 terminus d'autobus et 1 stationnement incitatif de 1200 places;     

- 1 tunnel piétonnier souterrain assurant le lien avec le futur SRB Pie-IX;     

- Des projections de 17 100 nouveaux usagers sur la ligne bleue;     

- Le transfert modal de 5300 personnes de l'auto vers le métro, soit une réduction de 24,6 tonnes de gaz à effet de serre par période de pointe du matin.    

Le dossier d'affaires doit être déposé en 2020 et les travaux doivent commencer en 2021.     

Le prolongement de la ligne bleue s'inscrit dans le premier axe d'intervention de la Déclaration du gouvernement du Québec et de la Ville de Montréal pour revitaliser l'est de Montréal. Cet axe comprend plusieurs projets pour favoriser une mobilité durable et intégrée dans ce secteur de la métropole.     

– Avec TVA Nouvelles

Valérie Plante heureuse de voir les gouvernements «sur la même longueur d’onde»

La mairesse de Montréal Valérie Plante ne pouvait que se réjouir, jeudi, de l’annonce de l’octroi par Ottawa de 1,3 milliard $ pour le prolongement de la ligne bleue du métro de Montréal.

«Je l’entends tout le temps sur le terrain, les gens veulent du transport collectif, je m’en réjouis. Les gens de Montréal, c’est ça, leurs attentes.»
L’annonce de jeudi est une «bonne nouvelle», mais «évidemment, on a hâte d’avoir le montage complet, tant de la part du fédéral que du provincial», reconnaît la mairesse.

En entrevue avec TVA Nouvelles, elle n’a pas voulu s’avancer si elle s’attendait à ce que ces stations soient terminées comme prévu en 2026. Mais elle s’est enthousiasmée de voir le municipal, le provincial et le fédéral sur la même longueur d’onde dans le dossier du transport en commun.

«On est dans une période de l’histoire où plus que jamais, la population veut du transport collectif, elle le dit haut et fort, constate la mairesse. Pendant ma campagne électorale, j’ai parlé d’une ligne de métro, et les gens ont dit oui. Les gens veulent du transport collectif, et l’exigent.»

Elle assure aussi que Montréal n’assumera pas de participation financière dans ce projet, mais seulement une fois que les stations seront construites, notamment avec l’«aménagement autour des stations» et des installations pour le transport actif, comme les Bixi.