/sports/hockey/canadien
Navigation

Arbitrage salarial chez le Canadien de Montréal?

Arbitrage salarial chez le Canadien de Montréal?
Photo Joël Lemay

Coup d'oeil sur cet article

Toujours sans contrat pour la prochaine saison, les attaquants du Canadien de Montréal Charles Hudon, Artturi Lehkonen et Joel Armia se sont prévalus de leur droit à l’arbitrage salarial, vendredi.

La Ligue nationale de hockey (LNH) devrait annoncer dans les prochains jours les dates des audiences pour tous les joueurs du circuit ayant fait la même demande.

Selon le site Cap Friendly, le directeur général du Tricolore, Marc Bergevin, dispose d’environ 8,5 millions $ sous le plafond salarial, pour finaliser la composition de sa formation en vue de la campagne 2018-2019. Il peut toujours s’entendre avec ses joueurs avant de passer devant l’arbitre.

Lehkonen, dont le contrat d’entrée vient de prendre fin, a récolté 31 points, dont 11 buts, en 82 parties lors de la dernière saison tout en maintenant un différentiel de +10. Il a écopé de 32 minutes de pénalité.

Pour sa part, Armia, qui a été acquis des Jets de Winnipeg le 30 juin 2018, a demandé l’arbitrage pour une deuxième année consécutive. L’été dernier, il avait finalement accepté un contrat d’un an et 1,85 million $ quelques jours avant son audience. Il a amassé 13 buts et 23 points en 57 rencontres avec le Canadien.

Hudon a quant à lui été limité à 32 parties. Il n’a touché la cible que trois fois, totalisant cinq points.

Parmi les autres joueurs de la LNH qui ont demandé l’arbitrage, il y a notamment Jacob Trouba (Rangers de New York), David Rittich (Flames de Calgary), Jordan Binnington (Blues de St. Louis) et Malcolm Subban (Golden Knights de Vegas).