/24m/city
Navigation

La mairesse Fumagalli sous haute surveillance

Coup d'oeil sur cet article

Deux jours après les révélations troublantes de TVA sur le comportement de la mairesse de Villeray-St-Michel-Parc-Extension, Giuliana Fumagalli, le contrôleur général de la Ville de Montréal, Me Alain Bond, a indiqué par voie de communiqué vendredi que l'élue sera sous surveillance.

En août 2018, le contrôleur général avait été mandaté par la direction générale pour procéder à une enquête sur le climat de travail dans cet arrondissement suivant des allégations de comportement inapproprié par la mairesse Giuliana Fumagalli, formulées par des employés œuvrant au sein de l'arrondissement.

Insultes, crises de colère, propos racistes, exigence de faire le ménage... ce ne sont que quelques exemples de comportements déplacés qu’aurait eu la mairesse de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension, visée par des allégations de harcèlement, dévoilait TVA Nouvelles cette semaine.

«Les vérifications effectuées ont permis au contrôleur général d'identifier et de confirmer des problématiques liées au climat de travail», peut-on lire dans le communiqué.

Désormais, toutes communications entre le cabinet de la mairesse de l'arrondissement et la sphère administrative seront imitées à la directrice d'arrondissement. La procédure prévoit également des dispositions advenant une marque d'incivilité ou de manque de respect envers un fonctionnaire.

Le contrôleur général assurera une vigie et pourra intervenir en cas d'incident lié à l'application de cette procédure.