/lifestyle/family
Navigation

Au nom de la «santé» de Pitou et Minou, vraiment?

Bloc chat animaux Cat eating from a bowl on white wooden planks.
Photo Adobe stock

Coup d'oeil sur cet article

Parfois, on fait des choses en se disant que c’est sûrement bon pour notre santé et en croyant bien faire, même si la science ne semble pas toujours de cet avis. Même chose avec nos animaux ! Certains propriétaires décident de suivre des façons de faire apparemment très « santé », et ce, même si les médecins vétérinaires pensent le contraire...

Voici trois exemples pour vous faire réfléchir... Trois façons d’alimenter son animal supposément « à la mode » ou « santé » qui ne le sont peut-être pas, finalement !

1. La nourriture pour animaux sans maïs ni autres « grains » associée à des problèmes cardiaques.

Depuis belle lurette déjà, certaines compagnies de nourriture pour animaux mettent en avant-plan une stratégie de marketing « santé », éliminant les « grains » (céréales) tels que le maïs dans leurs nourritures. La tendance est alors de les remplacer par des pois, des lentilles ou des patates. Or, la Food & Drug Administration (FDA) a établi un lien entre un nombre anormalement élevé de cas déclarés de maladies cardiaques sévères (cardiomyopathie dilatée) chez les chiens et plusieurs nourritures pour animaux de compagnie contenant ces produits, dont la liste peut être trouvée sur leur site1. Une enquête2 est actuellement en cours. Jusqu’à preuve du contraire, il semble naturel et essentiel de consulter votre médecin vétérinaire pour des conseils sur les types de nourritures adéquates pour la santé de vos animaux.

2. La nourriture végane ou végétarienne pour chats, un animal pourtant plus que carnivore.

Quoi qu’on en dise pour la santé humaine, les diètes dites véganes ou végétariennes sont une très mauvaise idée pour les chats puisque ceux-ci sont des carnivores stricts. Le chat est physiologiquement un carnivore, ce qui signifie qu’il doit, pour rester en bonne santé, consommer des nutriments d’origine animale. Bref, les chats sont obligés d’être carnivores, car ils ont besoin de certains nutriments particuliers qui ne se retrouvent que dans la viande et qu’ils ne peuvent pas synthétiser autrement, ce qui n’est pas notre cas. Voici quelques exemples. L’humain est capable de fabriquer la vitamine D s’il s’expose aux rayons solaires, mais pas le chat. Ce dernier doit consommer de la vitamine D sous forme animale, la vitamine D3, dans son alimentation. Même chose pour la vitamine A. L’homme peut l’utiliser sous forme végétale (bêta-carotène), mais le chat a absolument besoin de la forme animale de cette vitamine.

3. La nourriture crue et l’appel de la nature... Vraiment ?

On pourrait en dire long sur la mode qui veut que l’on nourrisse les chats et les chiens avec de la viande crue, car c’est un débat qui réveille certaines passions — et probablement plusieurs trolls aussi. Or, les bénéfices des diètes crues ne sont toujours pas prouvés scientifiquement, alors que les risques pour la santé, eux, sont documentés. Les risques sont surtout reliés aux infections bactériennes (E. Coli, salmonellose, etc.) et parasitaires possibles pour nos animaux autant que pour les humains qui les côtoient. Je ne compte pas le nombre de rapports et de mises en garde faites par le MAPAQ ou la FDA3 à ce sujet. Il faut être prudent lorsque l’on manipule des nourritures crues pour son animal.

Ma suggestion, au final : demandez donc conseil à votre médecin vétérinaire ! Après tout, il est là pour la santé et le bien-être de votre animal. Il a étudié dans ce domaine bien précis et a fait le serment de ne pas nuire à leur santé.


1. https://www.fda.gov/animal-veterinary/news-events/fda-investigation-potential-link-between-certain-diets-and-canine-dilated-cardiomyopathy?fbclid=IwAR2aPbfnVwUOEbuqruRjba8Ea0l62rLFKXyZQDBZjgs-gMHa-dmyzOssTdk#diet)

2. L’enquête est menée par le Center for Veterinary Medicine (CVM) et le Veterinary Laboratory Investigation and Response Network, une collaboration entre le gouvernement et les laboratoires de diagnostics vétérinaires.

3. https://www.fda.gov/animal-veterinary/animal-health-literacy/get-facts-raw-pet-food-diets-can-be-dangerous-you-and-your-pet