/sports/tennis
Navigation

Des fleurs de Novak Djokovic

Le meilleur joueur au monde louange Félix Auger-Aliassime

TENNIS-WIMBLEDON-2019-LONDRES-GRANDE-BRETAGNE/
Photo AFP Les meilleurs joueurs de tennis au monde ne cessent de balancer l’encensoir en direction de Félix Auger-Aliassime.

Coup d'oeil sur cet article

WIMBLEDON | Félix Auger-Aliassime n’est plus un inconnu dans le monde de l’Association of Tennis Professionals (ATP). Ses succès, son talent et son potentiel sont maintenant reconnus par les joueurs de l’élite mondiale. Novak Djokovic est l’un de ceux-là.

Avant de prendre connaissance du revers d’Auger-Aliassime, le Serbe a parlé en termes élogieux du joueur de 18 ans.

« Il est vraiment impressionnant dans plusieurs aspects de son jeu, a mentionné le numéro 1 mondial. Il est très mature pour son âge. C’est une très, très bonne personne. Il a de bonnes manières et il est respectueux.

« Il veut apprendre et il est dédié à son sport. Il est probablement celui que j’aime le plus de la nouvelle génération en tant que joueur de tennis et en termes de personnalité. Tous les superlatifs peuvent lui être attribués.

« Félix a été impressionnant cette année dans tout ce qu’il a fait. Il est encore un adolescent, mais il est déjà l’un des meilleurs joueurs au monde. Lorsqu’on regarde ses résultats, il est l’un des joueurs les plus constants. »

Des phrases qui résument bien ce qu’on entend au sujet d’Auger-Aliassime depuis notre arrivée à Wimbledon.

Pospisil en rajoute

Un autre qui est charmé par Auger-Aliassime est Vasek Pospisil. Lors d’une rencontre avec le représentant du Journal de Montréal vendredi, le Britanno-Colombien a aussi sorti l’encensoir.

« Je n’ai jamais vu un joueur comme lui auparavant, a souligné Pospisil. Je n’étais pas là lors de l’arrivée de Rafael Nadal sur le circuit, mais de ce qu’on me raconte, il y a beaucoup de similitudes entre lui et Félix.

« Il était très mature et athlétique pour son âge [17 ans]. J’ai tellement de respect pour Félix. Même s’il n’a que 18 ans, on dirait qu’il est sur le circuit depuis 10 ans déjà. Il est très impressionnant. Son jeu est complet et il est bon des deux côtés. Même s’il mesure 6 pieds 4 pouces, il se déplace comme un gars de 5 pieds 9 pouces.

« C’est difficile de trouver des faiblesses dans son jeu. »

Pospisil se rappelle très bien du moment où il a découvert Auger-Aliassime. C’était au tournoi challenger de Drummondville.

« Je me souviens qu’il était devenu le plus jeune joueur à se qualifier pour un challenger. Il n’avait que 14 ans, a-t-il raconté. La première fois que je l’ai vu en action, j’avais été impressionné à quel point il était déjà très bon. »

Loin d’être embarrassant

Après sa défaite contre Ugo Humbert, Auger-Aliassime a fait face à la musique en répondant aux questions des journalistes. Comme tous les grands joueurs le font au terme d’une performance qui n’a pas été à leur goût.

Le langage non verbal de la 21e raquette mondiale parlait plus fort que ses paroles. Comme l’a dit Milos Raonic avec justesse après sa victoire vendredi, négocier avec la déception d’un revers fait partie du processus d’apprentissage d’un jeune joueur.

Au tennis, tu ne peux pas ruminer ta défaite trop longtemps, car ton prochain tournoi est seulement quelques jours plus tard.

Samedi, l’ATP a publié un tableau comparatif du parcours d’Auger-Aliassime à Wimbledon avec ceux des meilleurs joueurs au monde au même âge. C’est assez impressionnant de voir le nom du Québécois être associé aux grands ténors du tennis.

Il n’y a pas de doute. Le meilleur est à venir dans son cas.


AUGER-ALIASSIME EN EXCELLENTE COMPAGNIE

Première présence des meilleurs joueurs au monde à Wimbledon

  • Novak Djokovic (18 ans) | Défaite au 3e tour
  • Roger Federer (17 ans) | Défaite au 1er tour
  • Rafael Nadal (17 ans) | Défaite au 3e tour
  • Andy Murray (18 ans) | Défaite au 3e tour
  • Félix Auger-Aliassime (18 ans) | Défaite au 3e tour

Les échos du Big Ben

DONALD TRUMP 2

TENNIS-WIMBLEDON-2019-LONDRES-GRANDE-BRETAGNE/
Photo AFP

En Grande-Bretagne, il n’y a pas une journée où Donald Trump ne fait pas partie de l’actualité. Les Anglais le tournent souvent en dérision, mais ils doivent faire attention. Ils pourraient aussi se retrouver avec un Donald Trump à la tête de leur pays.

Son nom ? Boris Johnson. Il est pressenti pour remplacer Theresa May à la tête de la direction du Parti conservateur. Physiquement, il ressemble beaucoup à Trump avec sa corpulence et ses cheveux blonds. De plus, il se met constamment les pieds dans les plats. Une seconde nature chez lui.

Les tabloïds londoniens publient régulièrement des scandales sur lui. Et ce n’est pas toujours propre. Malgré tout, deux Donald Trump pourraient bientôt diriger des puissances mondiales. Ça pourrait être pour le moins explosif...


MERCI À ROONEY

La Major League Soccer (MLS), circuit dans lequel évolue l’Impact de Montréal, est boudée par les Européens.

Ceux-ci la voient comme une ligue de second niveau. L’autre jour, j’ai été surpris de voir des faits saillants de la MLS sur Sky Sports. Et pas seulement ceux du match de Wayne Rooney, la grande vedette anglaise, avec le DC United.

Le réseau de télé a fait un tour d’horizon du circuit nord-américain. C’est un pas en avant important en termes de visibilité.


ARCHIE EST PARTOUT

Samedi, c’était journée de baptême royal à Londres. C’était gros comme tout ce qui touche la célèbre famille. Archie, le bébé du Prince Harry et de son épouse Meaghan, a été baptisé au château de Windsor.

Les deux parents avaient invité seulement 25 personnes à la cérémonie. Les photos, choisies par la famille, seront envoyées aux médias et seront publiées sur le compte Instagram du Prince Harry. C’est de cette façon que ça fonctionne dans la monarchie en 2019...