/sports/soccer/impact
Navigation

Défaite dans la controverse

Deux décisions arbitrales changent le cours du match

Coup d'oeil sur cet article

Pour la première fois de la saison, l’Impact a perdu un deuxième match de suite, subissant un revers de 3 à 2 face au Minnesota United FC, dans un match où l’on aura eu de tout, au Stade Saputo.

L’Impact a marqué avant d’atteindre le cap des 30 secondes de jeu, il a aussi été victime d’un tir de pénalité très controversé et s’en est fait refuser un qui semblait évident.

Se retrouvant en retard d’un but sur le second du match de Mason Toye à la 47e minute, le Bleu-blanc-noir a travaillé fort dans la dernière demi-heure de jeu et a eu de belles occasions, mais s’il s’est trouvé dans cette position, c’est que le jeu défensif a été drôlement déficient.

Et tout ça contre l’équipe B du Minnesota qui avait joué mercredi et qui s’était présentée à Montréal sans Darwin Quintero et Osvaldo Alonso. Dans le contexte, c’était un match que le Bleu-blanc-noir ne devait pas perdre.

« Notre match défensif n’a pas été bon sur les trois buts qu’ils ont mis, a déploré Rémi Garde. Il y avait de la similitude sur les buts qu’on a offerts, et ça me gêne. »

Décision controversée

L’Impact était sur le point de rentrer au vestiaire avec une avance de 2 à 1 au terme de la première demie quand l’officiel Alan Kelly s’est invité dans le débat.

Ethan Finlay venait alors de profiter d’un très long ballon pour se présenter seul devant Evan Bush qui est monté au point de pénalité, où il a fait l’arrêt en chutant sur sa droite.

Finlay a lui aussi été dans la même direction, de sorte qu’il a chuté en rentrant en contact avec Bush qui, on le rappelle, était en train de tomber au sol après avoir fait l’arrêt.

Kelly, que d’aucuns considèrent comme le meilleur arbitre de la MLS a décrété qu’il y avait un tir de pénalité, et les 16 796 spectateurs ont explosé.

Révision

Kelly a décidé d’aller consulter la reprise vidéo pour tout de même maintenir sa décision. La visite à l’écran semblait plutôt viser à calmer la foule et les joueurs de l’Impact.

Finlay a finalement marqué le second but des siens à la 45e minute sous un concert de huées. Voilà un très gros œil au beurre noir pour la MLS tant la situation est incompréhensible.

Le propriétaire, Joey Saputo, se trouvait sur la ligne de touche pour participer à la cérémonie d’intronisation de Greg Sutton au Mur de la renommée de l’équipe et il ne s’est pas gêné pour dire sa façon de penser aux officiels.

Et le pire dans tout ça, c’est qu’en seconde demie, le ballon a touché la main d’Eric Miller, alors qu’il se trouvait dans sa surface avant de sortir de l’aire de jeu. Kelly a accordé un coup de pied de coin à l’Impact sans même aller consulter la reprise, pour voir si le geste requérait un pénalty.

Incompréhension

Rémi Garde a avoué ne pas comprendre les procédures qui régissent l’arbitrage assisté par vidéo.

« Ils revoient les images, tout va bien et c’est la même réponse chaque fois, a-t-il ironisé. Parfois, ils vont vérifier, parfois ils n’y vont pas et on ne sait jamais ce qu’ils vérifient.

« Ce qui est clair, c’est qu’on aurait dû avoir un pénalty en raison d’une main et qu’ils n’auraient pas dû avoir de pénalty. »

On sent que la coupe commence à être pleine pour l’entraîneur qui a vu son préparateur physique, Robert Duverne, être expulsé en deuxième demie.

La situation est regrettable, car jusqu’à ce moment-là, l’Impact était bien en selle et jouait une bonne première demie qui s’est amorcée par un but très rapide d’Anthony Jackson-Hamel, lequel a ouvert la marque dès la 27e seconde, un nouveau record pour le but le plus rapide de l’équipe à domicile.

Mason Toye a répliqué à la 9e en ayant trop de place entre les deux arrières centraux. L’Impact est revenu à la charge quatre minutes plus tard après une bonne reprise de Rudy Camacho sur un coup de pied de coin de Saphir Taïder.

+
Rudy Camacho
On a cassé beaucoup de sucre sur son dos depuis un an, mais hier soir il a disputé un match très honnête défensivement en plus de marquer son premier but de la saison.
-
Victor Cabrera
Il a été à l’opposée de Camacho en étant souvent pris en défaut sur son positionnement. Ce fut le cas sur le premier et le troisième but du Minnesota et sur le jeu qui a mené au second sur pénalty.
2
3
Montréal
Gardien :
Evan Bush.
Défenseurs :
Rudy Camacho, Víctor Cabrera, Zakaria Diallo (remplacé par Omar Browne à la 57e minute).
Milieu :
Bacary Sagna, Jukka Raitala, Samuel Piette, Shamit Shome.
Attaquant :
Anthony Jackson-Hamel (remplacé par Maximiliano Urruti à la 77e minute), Mathieu Choinière (remplacé par Harry Novillo à la 61e minute), Saphir Taider.
Minnesota
Gardien :
Vito Mannone.
Défenseurs :
Brent Kallman, Chase Gasper, Eric Miller, ­Michael Boxall.
Milieu :
Collin Martin (remplacé par Hassani Dotson à la 70e minute), Lawrence Olum, Rasmus Schüller.
Attaquant :
Ethan Finlay (remplacé par Miguel Ibarra à la 70e minute), Kevin Molino, Mason Toye (remplacé par Angelo Rodríguez à la 82e minute).
But
Montréal : Jackson-Hamel (1re), Camacho (13e) MINNESOTA : Toye (9e), Finlay (tir de pén. - 45e+2), Toye (47e)
Cartons
MONTRÉAL : Bush (45e+1) MINNESOTA : aucun
 
TIRS
ARRÊTS
MTL
6
2
MIN
5
4
 
POSSESSION
FAUTES
MTL
60,8 %
6
MIN
39,2 %
15
 
HORS-JEUX
COINS
MTL
2
11
MIN
1
1
 
NOMBRE DE PASSES
NOMBRE DE PASSES RÉUSSIES (%)
MTL
608
87 %
MIN
402
81 %

 

Sur le même sujet