/travel/destinations
Navigation

Madagascar: paradis de la faune

L’île est fertile et nourrit une nature riche qui permet une vie animale abondante.
Photo courtoisie, Gilles Proulx L’île est fertile et nourrit une nature riche qui permet une vie animale abondante.

Coup d'oeil sur cet article

Le cheminement de cette île rappelle celui de La Réunion, sauf qu’ici, on a réalisé ­l’indépendance ! Le général de Gaulle la leur a accordée en 1960. En échange, Madagascar demeure très liée à son ancienne métropole, en conservant le français, mais en faisant ­s’épanouir aussi la langue locale, le malgache.

La population de Madagascar est le triple de la nôtre : près de 25 millions d’habitants divisés en presque vingt ethnies... Ce brassage témoigne que cette île, la cinquième plus grande du monde, est un lieu de transit maritime depuis longtemps.

Cette tortue donne l’impression qu’elle est passée chez le tatoueur.
Photo courtoisie, Gilles Proulx
Cette tortue donne l’impression qu’elle est passée chez le tatoueur.

Anecdote personnelle : en 1978, le réalisateur de Radio-Canada Mario Cardinal, qui travaillait aussi pour la Francophonie, m’avait embauché pour aller réorganiser la radio nationale aux îles Comores (entre Madagascar et l’Afrique). J’en rêvais ! Imaginez : vivre et travailler là-bas ! Hélas ! Deux jours avant mon départ, un coup d’État ­survient... tout est annulé. Dommage : ça aurait été intéressant de vivre un coup d’État sur place.

Les Malgaches eux-mêmes intéressent moins les touristes que... les animaux de l’île ! La faune de Madagascar fait rêver la planète entière. Ses lémuriens sont fameux ! Il y a profusion de reptiles et de serpents, mais aucun n’est venimeux.

L’animal malgache préféré du reste de la planète : le lémurien !
Photo courtoisie, Gilles Proulx
L’animal malgache préféré du reste de la planète : le lémurien !

Faune unique

Un peu comme les Européens nous tombaient sur les nerfs en venant chez nous en ne parlant que des « grands espaces », des « Indiens » et des « ­Esquimaux », nous faisons ce coup aux Malgaches en ne nous intéressant qu’à leur nature et à leurs animaux. La preuve : quiconque a un enfant parmi ses proches sait que les films ­d’animation Madagascar ne comportent... aucun humain ! Juste des bêtes !

Il faut dire que presque toutes les ­espèces animales présentes ici sont ­exclusives à l’île ! Voilà un argument touristique de poids !