/entertainment/music
Navigation

Une première et une dernière pour Lynyrd Skynyrd

La formation n’a jamais donné de spectacle à Québec

Lynyrd Skynyrd
Photo courtoisie, Doltyn Snedden Lynyrd Skynyrd a entrepris le 18 mai 2018 une tournée d’adieu qui doit prendre fin le 11 octobre à Manchester, au Tennessee. La formation qui a vu le jour en 1964 continuera d’être active sur album et montera occasionnellement sur les planches.

Coup d'oeil sur cet article

 En 55 ans de carrière, Lynyrd Skynyrd n’est jamais venu à Québec. La formation derrière le classique Sweet Home Alabama s’arrêtera, samedi, sur les Plaines à l’occasion de sa tournée d’adieu.  

 Le groupe originaire de Jacksonville n’a pas l’intention de fermer complètement les livres. Il continuera d’être actif, mais plus question de se lancer dans de longues séries de spectacles.   

 L’état de santé du guitariste Gary Rossington, victime d’un arrêt cardiaque en 2015, et les nombreux voyages sont à la source de cette « pré-retraite ».   

 « On donne autour de 80 spectacles par année. Ça peut ne pas sembler énorme, mais c’est beaucoup avec l’aspect voyage. Dire que, dans les grosses années, c’était plus de 200. On n’est plus jeune jeune », a laissé tomber le chanteur Johnny Van Zant.

 Sur la route jusqu’au 11 octobre, Lynyrd Skynyrd va continuer d’écrire de la musique et de donner quelques spectacles ici et là.     

 « On va peut-être faire une résidence quelque part. Il y a des projets différents qui nous attendent et on va peut-être s’appeler, quatre mois plus tard, pour faire un autre concert. Nous allons toujours être dans l’action. Les Beatles ont enregistré sept albums après avoir décidé d’arrêter de faire des tournées », a fait remarquer le chanteur, ajoutant qu’il aimerait faire un album solo gospel.   

 Gary Rossington, 67 ans, est le seul membre de la formation originale. Le guitariste est un des survivants de l’écrasement d’avion qui a décimé le groupe le 20 octobre 1977 à Gillsburg, au Mississippi.   

 Lynyrd Skynyrd était en direction de la Louisiane lorsque leur avion s’est écrasé à la suite d’une panne d’essence.   

 Le chanteur Ronnie Van Zant, le guitariste Steve Gaines et la choriste Cassie Gaines, le directeur adjoint de tournée Dean Kilpatrick, le pilote et le copilote sont décédés.   

 Allen Collins (guitariste), Leon Wilkeson (bassiste), Billy Powell (claviériste), Artimus Pyle (batteur) et Leslie Hawkins (choriste) et Gary Rossington ont survécu à cette tragédie survenue trois jours après le lancement de l’album Street Survivors.   

 Une blague  

 Johnny Van Zant, qui s’est retrouvé dans les chaussures de son frère Ronnie, dix ans après la tragédie, est tout à fait conscient que le Lynyrd Skynyrd qui tourne aujourd’hui compte un seul membre original.   

 « On dit que nous sommes un groupe hommage et c’est exactement ça. Notre mission a toujours été de perpétuer Lynyrd Skynyrd. On n’essaie pas d’être autre chose », a-t-il indiqué.   

 Van Zant avoue que ces concerts sont une sorte de célébration de la vie, mais que ça n’a pas toujours été facile.   

 « J’aimerais que Ronnie soit toujours le chanteur du groupe. J’aimerais aller lui porter de l’eau ou un « shot » de whisky. Il a eu un impact sur moi et aussi sur beaucoup de gens », a-t-il mentionné.   

 Lynyrd Skynyrd se produira sur les Plaines un an, jour pour jour, après le passage de Neil Young, dont le nom se retrouve dans les paroles de Sweet Home Alabama. Il s’agissait d’une réponse aux chansons Southern Man et Alabama, où l’icône du rock canadien faisait référence au racisme et à l’esclavage dans le sud des États-Unis.   

 « Les gens pensent qu’on déteste Neil Young. On l’adore. C’est un grand artiste et un de mes préférés. C’était une blague adressée où on disait à un gars du Canada qu’il ne savait pas du tout de quoi il parlait. Ça aurait été cool de se retrouver ensemble sur la même scène », a-t-il dit.   

 Lynyrd Skynyrd revient d’une série de concerts en Europe. Johnny Van Zant est toujours étonné de constater la reconnaissance du groupe sur ce continent.   

 « Je suis toujours surpris de voir le chemin parcouru par un petit groupe de la Floride et réaliser sa popularité à l’extérieur des États-Unis », a fait remarquer le chanteur de 59 ans.

 Lynyrd Skynyrd est en spectacle samedi, à 21 h 30, sur la Scène Bell.