/finance/pme
Navigation

Une récompense après Ricardo

Thao Nguyen a créé une entreprise qui fabrique des pâtisseries véganes et sans les 10 principaux allergènes

GEN-THAO-NGUYEN
Photo Agence QMI, Joël Lemay Thao Nguyen, fondatrice de Bonbon Collections, fabrique des pâtisseries sans allergènes. Sur cette photo : Thao Nguyen entourée de ses filles Olivia et Keira.

Coup d'oeil sur cet article

À force de chercher en vain des aliments sains pour sa fille qui souffre d’allergies alimentaires, Thao Nguyen a pris une grande décision : elle a laissé son poste de directrice chez Ricardo Cuisine pour créer sa propre entreprise... de collations.

« C’est très difficile de trouver des aliments préparés de bonne qualité. Ils sont souvent trop sucrés ou contiennent plusieurs additifs alimentaires. J’ai donc décidé de créer ma propre gamme de produits alimentaires sans allergènes », raconte-t-elle.

Développer de nouveaux produits, c’est ce qu’elle faisait au quotidien chez Ricardo, où elle veillait à la mise au point des accessoires de cuisine et outils de cuisson vendus sous le nom du célèbre chef.

Elle a mis cette expertise à profit pour monter rapidement son projet d’affaires. C’est néanmoins à regret qu’elle a quitté son poste et « un patron que j’adorais ».

Ricardo n’a pu que la soutenir dans son aventure entrepreneuriale, et il était même présent à l’inauguration. Il faut dire que Thao avait une vision très précise de ce que serait Bonbon Collections.

« Je ne voulais pas juste créer des pâtisseries, mais offrir une paix de l’esprit aux parents et aux enfants souffrant d’allergies alimentaires. »

« L’inclusion est aussi au cœur de notre mission. On crée des desserts pour que les enfants partagent le même bonheur gustatif que les autres, que ce soit à l’école ou lors d’une fête. »

Le marché offre un bon potentiel de croissance. « Au Québec, un quart des ménages comprendrait une personne qui a au moins une allergie alimentaire », précise Thao.

Croissance rapide

En moins d’un an, elle a bâti son plan d’affaires, trouvé un local pour installer sa cuisine commerciale et rempli toutes les formalités réglementaires pour lancer la production.

Le succès a été rapide. Moins de trois ans après sa fondation, Bonbon Collections exploite une usine et trois boutiques-pâtisseries à Montréal, Saint-Bruno et Boisbriand, où l’on retrouve gâteaux, collations, chocolats, crème glacée, etc. Ses produits sont aussi distribués dans plus de 150 points de vente au Québec, dont des épiceries IGA et Avril Supermarché Santé.

À l’étroit dans ses installations, l’entreprise a dû déménager son unité de fabrication à deux reprises. « On a doublé la surface de production », explique Thao, qui vient d’obtenir un financement de 175 000 $ de Développement économique Longueuil pour faire l’acquisition de nouveaux équipements afin d’automatiser une partie de ses opérations. BDC a aussi accordé un financement qui a contribué à la croissance.

« L’objectif est d’accroître notre présence au Québec. Et d’ici deux ans, on veut développer le marché canadien », précise Thao.

Une affaire de famille

Vietnamienne d’origine, la jeune femme a aussi vécu en Belgique, où ses parents exploitaient un restaurant. « J’ai grandi dans une cuisine », dit celle qui a immigré au Québec avec son mari, Geoffrey Vande Weerdt, il y a neuf ans.

Face à la croissance rapide, ce dernier a lui aussi quitté son poste dans le domaine de la vente et du commerce électronique pour prendre la direction générale de la PME.

Bonbon Collections embauche aujourd’hui 25 personnes.

Les deux filles du couple, Keira, 7 ans, et Olivia, 4 ans, mettent aussi la main à la pâte.

« C’était important pour nous de leur apprendre les valeurs entrepreneuriales. Nous leur confions des petites tâches, comme de façonner des boules de gâteau ou de ranger des choses, pour lesquelles elles sont payées 1 $ de l’heure. Elles découvrent ainsi les différents aspects de l’entreprise et apprennent le travail d’équipe. »

Thao travaille aussi de très près avec ses chefs cuisiniers pour développer de nouvelles recettes. « Ils ont dû apprendre à faire de la pâtisserie sans allergènes puisqu’il n’y a pas de formation dans ce domaine. On est comme une école de formation à la naissance d’un nouveau segment de l’alimentation. C’est un long travail, mais c’est excitant. »

Son parcours

Thao Nguyen, 40 ans

  • Baccalauréat en commerce international, Université de Liège (Belgique), 2001
  • Directrice de marques, Ricardo Cuisine, 2010 à 2015
  • Fondatrice de Bonbon Collections, 2016

UNE DE NOS MEILLEURES DÉCISIONS

  • « De partir en affaires avec mon mari. Comme associé, on veut avoir quelqu’un qui croit autant que nous dans le projet et qui est là pour la durée. »

UNE DE NOS PIRES DÉCISIONS

  • « D’avoir sous-estimé le potentiel de marché pour nos produits. On n’a pas vu assez grand. Le temps consacré aux déménagements a ralenti la croissance. »