/entertainment/shows
Navigation

«Vive ton courage»: pour qu’humour rime avec respect

«Vive ton courage»: pour qu’humour rime avec respect
STEVE MADDEN/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

Respect et consentement: ce sont là les grands thèmes qui ont résonné lors de la soirée «Vive ton courage», qui clôturait le deuxième festival Grand Montréal Comique, à l’Olympia, samedi soir.

Affichant presque complet, la salle de la rue Sainte-Catherine a eu droit à un spectacle de qualité, qui n’était pas constitué, comme on aurait pu le craindre, que de numéros recyclés. Une dizaine d’humoristes se sont succédés sur scène et ont abordé des sujets variés, mais tous liés de près ou de loin à des valeurs d’égalité, d’entraide et de solidarité.

«Vive ton courage»: pour qu’humour rime avec respect
Photo AGENCE QMI, STEVE MADDEN

D’entrée de jeu, Mélanie Couture a été efficace en jasant de sa maternité tardive et a récité une missive à la petite fille qu’elle n’aura jamais. «Des seins, c’est comme Éric Salvail et Gilbert Rozon, ce n’est pas fait pour rester au sommet éternellement», a-t-elle servi comme témoignage à sa non-progéniture, pour rester dans le ton de l’événement.

«Vive ton courage»: pour qu’humour rime avec respect
Photo AGENCE QMI, STEVE MADDEN

Patrick Groulx, Martin Petit, Sylvain Larocque, Stéphane Fallu, Charles Deschamps et François Massicotte ont offert de fausses excuses sous forme de drôles de funérailles pour des gags douteux qu’ils ont débités dans le passé.

Yves Pelletier fut le narrateur d’une cocasse capsule préenregistrée, inspirée d’une vidéo virale qui a circulé sur le web il y a quelques années, dans laquelle on comparait le consentement sexuel à une tasse de thé. Évidemment, à la façon de l’ex-RBO, le propos a pris une tournure beaucoup plus rigolote.

«Vive ton courage»: pour qu’humour rime avec respect
Photo AGENCE QMI, STEVE MADDEN

La nouvelle maman Korine Côté a fait mouche en délirant au sujet de la pilule du lendemain, François Massicotte a tourné en dérision quelques-unes de ses réalités de papa, Salomé Corbo et Anaïs Favron ont été théâtrales dans un sketch se déroulant dans un aéroport, Maxim Martin a remis en question la notion de virilité et Guillaume Wagner est revenu sur l’une de ses vieilles marottes, les comportements discutables des «douchebags».

«Vive ton courage»: pour qu’humour rime avec respect
Photo AGENCE QMI, STEVE MADDEN

Seul hic qu’on retiendra de cette deuxième mouture de «Vive ton courage»: la prestation des maîtres de cérémonie Salomé Corbo et François Massicotte, qui avaient fait le pari de ne pas préparer de texte d’ouverture. Tous deux ont même badiné à quelques reprises sur le fait que leur échange n’avait pas été répété. Heureusement, leur dialogue improvisé et un peu fade n’était pas à l’image du reste du gala.

Solidarité

La raison d’être de «Vive ton courage» va de pair avec la mission du Grand Montréal Comique, lequel, rappelons-le, a été créé à la fin 2017, à la suite de l’éclatement du scandale impliquant Gilbert Rozon.

«Vive ton courage»: pour qu’humour rime avec respect
Photo AGENCE QMI, STEVE MADDEN

Au printemps 2018, le collectif-bénéfice «Vive ton courage» avait été l’un des premiers rassemblements présentés par le Grand Montréal Comique (alors baptisé Grand Montréal Comédie Fest).

Coup de chapeau aux victimes d’agressions sexuelles, le rendez-vous vise à soutenir les initiatives du Regroupement québécois des CALACS (Centre d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel), de la Fondation Marie-Vincent et de l’organisme La Traversée. Tous les profits générés par «Vive ton courage» seront remis à ces trois organisations. Un t-shirt arborant une illustration créée expressément pour la cause, dessinée par Stéphane Rousseau, était aussi en vente sur place pour recueillir de l'argent supplémentaire.

«Vive ton courage»: pour qu’humour rime avec respect
Photo AGENCE QMI, STEVE MADDEN

On a récidivé en 2019, cette fois en proposant le concept en fermeture du Grand Montréal Comique, en collaboration avec le ComediHa! Fest-Québec. Tous les artistes impliqués participaient bénévolement, et même l’Olympia avait été loué gratuitement pour l’occasion. On connaîtra le montant amassé par «Vive ton courage» quelque part la semaine prochaine.

Le deuxième Grand Montréal Comique se termine ce dimanche 7 juillet.