/entertainment/shows
Navigation

Double record pour le Festival en chanson de Petite-Vallée

Double record pour le Festival en chanson de Petite-Vallée
PHOTO COURTOISIE JEAN-CHARLES LABARRE

Coup d'oeil sur cet article

Mission accomplie pour l’équipe de la 37e édition du Festival en chanson de Petite-Vallée, qui était fière en fin de semaine d’annoncer un record de participation à ses spectacles.

«C’est un bilan plus que positif!», a lancé, très satisfait, l’organisateur en chef Alan Côté, en soulignant que les revenus de billetterie ont augmenté de 38% par rapport à l’an dernier. On mentionne aussi un autre record, celui de six spectacles à guichets fermés.

«C’est un tour de force compte tenu des circonstances», a tenu à ajouter celui qui cumule les postes de directeur général et de directeur artistique. Rappelons qu’il y a deux ans, le Théâtre de la Veille forge, qui avait vu naître le Festival, s’envolait en fumée. L’organisation a dû trouver rapidement une solution de rechange avec la mise en place d’un chapiteau, et ainsi pouvoir continuer d’offrir une programmation d’une cinquantaine de spectacles sur 10 jours.

Public fidèle

«Le public est resté fidèle au rendez-vous», a souligné Alan Côté, s’empressant d’ajouter qu’ils ont eu droit à «un sacré bon public, un public qui sait se montrer festif tout en restant civilisé. Cette ambiance du tonnerre est une des marques de commerce du Festival.»

Cette 37e édition était présentée sous la présidence d’honneur de Patrice Michaud, désigné comme l’artiste passeur, qui a donné deux spectacles – dont le show d’ouverture avec plus de 300 choristes – dans un chapiteau de 1300 places rempli à pleine capacité.

La nouvelle série classique présentée à l’église de Grande-Allée a aussi connu beaucoup de succès, notamment avec les deux spectacles offerts par Marc Hervieux.

L’organisation y est allée d’une autre première avec son imposant show country – réunissant la populaire chanteuse Guylaine Tanguay et l’ensemble vocal gaspésien Tourelou –, qui a fait salle comble au chapiteau Québecor. Devant ce succès, il est déjà acquis, nous a dit Alan Côté, que l’exercice sera repris l’an prochain.

La relève

L’organisateur a aussi insisté sur le succès du programme Destination Chanson Fleuve, dédié à la relève, et des «shows cachés» avec Michel Rivard et Marc Hervieux.

La finale de l’événement, samedi, a donné lieu à un rendez-vous des plus festifs animé par Bernard Adamus jusqu’aux petites heures du matin.

Cette édition du Festival en chanson de Petite-Vallée a attiré plus de 15 000 visiteurs provenant des quatre coins du Québec. «Notre festival, c’est une histoire de famille, c’est des rencontres, c’est des découvertes», selon le mandat avoué de l’organisation.

Lorsqu’on demande au directeur général de l’organisation s’il y a un gros nom francophone qu’il rêve toujours d’attirer, il répond: «J’ai plus en tête de faire découvrir des gens de talents qui ne sont pas encore connus».

De plus, Alan Côté assure qu’il n’a pas encore réfléchi aux têtes d’affiches du grand spectacle de lancement du prochain Théâtre de la Vieille Forge, qu’il espère pour l’édition de 2021. Le coût de reconstruction est évalué à 9,5 M$; il ne manque plus que la contribution du gouvernement fédéral pour compléter le montage financier.

D’ici là, les principaux spectacles de la 38e édition se tiendront du 25 juin au 4 juillet 2020.