/opinion/columnists
Navigation

Ça s’peut-tu?

Coup d'oeil sur cet article

Ça ne se peut pas. Dans une dizaine de jours, je glisserai de 62 à 63 et, pourtant, je ne me sens même pas dans la quarantaine. C’est sûr que sont apparues de grosses veines sur mes jambes et que tout ne fonctionne pas exactement comme dans les années 1980 ou 1990, mais il me semble impossible que dans 7 ans, j’aie 70... que dans 17 ans, j’aie 80 si je m’y rends.

J’ai beau me sentir jeune, il faut admettre que le bonhomme a du millage. Disons que je n’ai pas toujours été une image. Il n’y a pas grand-chose que je n’ai pas essayé. Mais tu ne peux pas aimer la vie comme je l’aime et ne pas y avoir goûté sous toutes ses coutures. J’ai fait la job.

Il y a une vingtaine d’années, je suis passé à un cheveu du trépas et, après la grande peur, je me suis dit que chacune des prochaines journées de ma vie serait comme la dernière. C’est aussi ce que j’ai conseillé à ma petite Manon d’amour, le 19 décembre dernier, quand on lui a annoncé le cancer du sein. Le message a passé.

TI-CUL

La vie est magnifique quand elle est vécue à fond, mon Léon, et surtout au quotidien. Plus tard, on verra.

Je joue encore au hockey trois fois par semaine. Le golf, la pêche, la chasse, les partys, le travail, les mauvais tours, le bénévolat, l’entraide... je ne lâcherai que lorsque je ne serai vraiment plus capable.

Ma fête c’est le 20. J’aimerais passer directement du 19 au 21. Ne me parlez pas de ça, je n’aime pas ça.

BON, BON, BON...

  • Est-ce le premier été que Marc Bergevin se fait ramasser plus que les fraises ?
  • L’ancien pont Champlain a l’air de quelqu’un qui n’a pas accoté une offre hostile.
  • « Moi, les pitbulls, pu capable. » (Un autre pitbull)
  • Cialis annonce un plan de redressement.
  • « Quand mon père était petit et que ma mère était petite, c’étaient qui, mes parents ?

À DEMAIN

Je ne suis qu’un ti-cul et je m’assume.