/24m
Navigation

Des quadriporteurs équipés comme des voitures

Lors de son essai d'un quadriporteur de modèle Scoope, notre chroniqueur Louis-Philippe Messier a atteint la vitesse de 40 km/h sans trop s'en rendre compte.
Photo Collaboration spéciale, Louis-Philippe Messier Lors de son essai d'un quadriporteur de modèle Scoope, notre chroniqueur Louis-Philippe Messier a atteint la vitesse de 40 km/h sans trop s'en rendre compte.

Coup d'oeil sur cet article

Prenez un quadriporteur haut de gamme traditionnel et ajoutez-y un habitacle, un toit ouvrant, un siège avec ceinture de sécurité, des vitres, un essuie-glace pour le pare-brise, une radio, une caméra de recul et une chaufferette.

Un marchand de Valleyfield, Sylvain Boutin, s’est rendu en Chine pour commander ces véhicules électriques fabriqués sur mesure pour satisfaire aux critères québécois qui définissent une «aide motorisée à la mobilité» (AMM) et pour prémunir les utilisateurs contre les intempéries.

«J’ai reçu mes dix premières machines à la fin mai et je les avais vendues en moins de deux semaines», me raconte Sylvain Boutin, le propriétaire de Boutin Quadriporteur à Valleyfield. «J’en ai immédiatement commandé vingt autres qui arriveront à la fin de l’été, mais déjà la moitié d’entre elles sont prévendues!»

Sylvain Boutin a commencé à importer de Chine ces modèles de quadriporteurs, qui se vendent comme des petits pains chauds à sa boutique de Valleyfield.
Photo Collaboration spéciale, Louis-Philippe Messier
Sylvain Boutin a commencé à importer de Chine ces modèles de quadriporteurs, qui se vendent comme des petits pains chauds à sa boutique de Valleyfield.

 

8800$ l’unité

Ce qu’il nomme le modèle Scoope n’est pas donné. Il se détaille au prix de 8800$, «sans taxes puisque c’est une AMM comme un fauteuil roulant», précise M. Boutin.

Ce qui ressemble de l’extérieur à une petite auto est bel et bien un quadriporteur. Ne cherchez pas le volant ou les pédales, il n’y en a pas. Toutes les commandes sont intégrées aux poignées. J’ai essayé une Scoope et atteint 40 km/h sans trop m’en rendre compte. C’est confortable, on sent à peine la route. On se sent protégé par l’habitacle. Ça m’a rappelé une voiture-jouet que j’ai quelques fois «pilotée» lorsque j’étais enfant... mais en plus puissant!

Les quadriporteurs de modèle Scoope, qu'un commerçant de Valleyfield importe de Chine, ressemblent à de petites voitures.
Photo Collaboration spéciale, Louis-Philippe Messier
Les quadriporteurs de modèle Scoope, qu'un commerçant de Valleyfield importe de Chine, ressemblent à de petites voitures.

 

Test de l’hiver

Sylvain Boutin semble bien parti pour vendre d’ici peu chacune des trente premières Scoope, mais ensuite viendra l’hiver, qui sera un test. Jusqu’où ces petits engins toléreront-ils le froid? «Beaucoup de mes clients vivent en résidence et gardent leur machine dans le garage pour aller au Maxi ou au Walmart, mais la chaufferette alimentée par la batterie n’est pas puissante, ce n’est pas fait pour du moins vingt!» avertit M. Boutin.

Difficile de prédire aussi la performance sur la neige ou la glace. L’importateur s’est toutefois amusé à faire un peu de «tout-terrain». «Pour aller prendre un café au McDonald’s dont le parking ne communique pas avec ma rue, je rentre dans le fossé avec ma Scoope sur une trail pour les piétons et les bicycles à pédales, et je n’ai aucun problème», raconte le marchand.

Les AMM peuvent rouler sur la piste cyclable et sur le trottoir en cédant le passage aux piétons. Sur les routes, l’AMM doit rouler à l’extrême droite de la chaussée (comme un vélo) ou sur l’accotement.

Lors de son essai d'un quadriporteur de modèle Scoope, notre chroniqueur Louis-Philippe Messier a atteint la vitesse de 40 km/h sans trop s'en rendre compte.
Photo Collaboration spéciale, Louis-Philippe Messier