/24m/job-training
Navigation

Télétravail: comment rassurer ses supérieurs

Portrait of a man working at home
Minerva Studio - stock.adobe.com

Coup d'oeil sur cet article

Catherine Courchesne - 37e AVENUE

 

Maintenant que votre patron a accepté de vous laisser travailler à distance, voici les petits gestes à poser quand vous travaillez de la maison pour lui montrer qu’il a pris la bonne décision.

Communiquer régulièrement

Afin que l’expérience du télétravail s’avère positive, autant pour votre patron que pour vous, la première règle à suivre est d’entretenir une bonne communication. En effet, selon Claire Lew, PDG de Know Your Team, un logiciel conçu pour venir en aide aux gestionnaires, ne pas voir son patron en personne peut augmenter les problèmes de communication et les interprétations erronées. Par conséquent, dans un billet de blogue, Claire Lew suggère d’entrer régulièrement en contact avec lui, que ce soit pour le consulter, pour lui rendre des comptes ou pour lui souhaiter un bon anniversaire. Bien sûr, afin que ces rencontres à distance se déroulent le mieux possible, assurez-vous de disposer de la technologie et des outils appropriés (ordinateur, logiciel, application, réseau Wi-Fi fiable et rapide, etc.).

Faire un suivi

Le travail à distance empêche votre patron de voir si vous êtes réellement au boulot et non pas en train de regarder une série télé. Aussi, mieux vaut le rassurer en lui faisant part, tous les jours ou toutes les semaines, des progrès que vous réalisez dans vos projets. Ce suivi, qui peut prendre la forme de rapports plus ou moins détaillés, permettra d’établir une relation de confiance entre vous et lui.

Clarifier les attentes

Communiquer, faire un suivi... d’accord, mais à quelle fréquence? De quelle manière? Par téléphone, par courriel ou par vidéoconférence? Selon Claire Lew, voilà des questions importantes auxquelles vous devez répondre, notamment en questionnant votre patron sur ses préférences. Par exemple, demandez-lui comment il aime que les choses soient faites, quelles sont les heures de travail et de repos à respecter (surtout si vous n’êtes pas sur le même fuseau horaire), ou encore quelle est la meilleure façon de le contacter pour une question, un commentaire ou une urgence. L’important ici est d’établir un mode de fonctionnement clair auquel tout un chacun adhère. Cela permettra d’éviter les malentendus!

Continuer à socialiser

Travailler à distance, c’est aussi dire «adieu» aux conversations autour de la machine à café. Pour ne pas perdre trop d’occasions de socialiser avec vos supérieurs et avec vos collègues, et ainsi risquer de souffrir d’un sentiment d’isolement, Claire Lew recommande de privilégier les appels vidéo plutôt que téléphoniques. En effet, les appels vidéo permettraient davantage d’oublier les kilomètres pouvant séparer deux personnes. Cela dit, il importe également de se donner un rendez-vous dans le monde réel de temps en temps, même si cela n’est qu’une fois par année!

Ainsi, que vous soyez seul dans le confort de votre foyer, dans votre café préféré ou sur une île à l’autre bout du monde, n’oubliez jamais que vous travaillez «pour et avec» un patron. D’où l’importance, pour que tout se passe bien, de suivre ces quelques conseils de près... et de loin!