/opinion/columnists
Navigation

Mollo Paulo

Coup d'oeil sur cet article

Paul vient de vivre l’entonnoir. Passer d’une maison de 3200 pieds carrés à un condo trois fois plus petit, c’est une expérience, un stress, un désarroi extraordinaires.

Sa maison de Rosemère n’était pas encore vendue et Paul Houde avait déjà commencé à vider, à se débarrasser, à redessiner sa vie avec Francine, sa complice depuis toujours.

C’est l’an du changement. Quand il retournera en ondes, le 24 août prochain, ce ne sera plus dans son drive home, cette émission de fin d’après-midi qu’il pilotait depuis une douzaine d’années avec un succès retentissant.

Quatorze sondages de suite où il était numéro un au Québec.

Patrick Lagacé qui était collabo devient animateur et lui succédera.

Toujours à 98,5, Paul s’en va les week-ends et en matinée comme dans le bon vieux temps.

Va-t-il davantage lâcher son fou ?

Ça lui tente. Entre Fern dans Les Boys et l’animateur d’affaires publiques qu’il a été jusqu’à tout récemment, il y a de la place pour déconner.

VIEUX CHUMS

J’étais à son mariage, j’ai fait les sports dans son émission du matin à CKMF au début des années 1980, on a eu des fils du même âge, on a voyagé ensemble dans le Sud, on a été confrontés l’un à l’autre comme morning man, et là, on vit la transition maison à condo dans le même mois. Bizarre quand même.

Paul, c’est un ami que j’admire et je lui dis bonne chance dans ses nouvelles aventures ainsi que dans son VR.

Il doit certainement y avoir un télescope là-dedans.

TI-PAQUET

  • « Voulez-vous qu’on vous arrange ça, Sebastien Aho avec le Canadien ? » (Les voleurs d’identité chez Desjardins)
  • Un ado se regarde devant le miroir et déclare : « Ça y est, les fraises sont arrivées... »
  • J’ai encore des morceaux de corde pris entre les dents. J’aurais jamais dû manger ce filet de poisson.
  • Un mot croisé au Mexique. Les mots sont là, il reste juste à noircir les carreaux.
  • Les conséquences de la malbouffe. Des villes sont devenues des arrondissements.

À DEMAIN

J’ai jamais vu un gars s’ennuyer de sa tondeuse.