/qubradio
Navigation

Taxe carbone: «Québec ne fait pas volte-face», dit Sonia Lebel

Taxe carbone: «Québec ne fait pas volte-face», dit Sonia Lebel
Photo d'archives Simon Clark

Coup d'oeil sur cet article

La ministre de la Justice Sonia Lebel est revenue mercredi matin sur la décision du gouvernement provincial de s’opposer à la taxe fédérale sur le carbone.  

«Ce n’est pas une volte-face. Pas du tout», a lancé la ministre en entrevue avec Caroline St-Hilaire et Maka Kotto.  

«On ne dit pas qu’on est contre la taxe carbone. On a notre propre marché sur le carbone», a-t-elle précisé. Selon elle, le Québec défend plutôt l’autonomie des provinces et la capacité du Québec à contrôler ses propres émissions de gaz à effet de serre (GES). 

  • ÉCOUTEZ Sonia Lebel en entrevue à QUB radio:

«Le système du Québec est soumis à la surveillance et l’approbation du fédéral, et c’est là que ça nous chatouille», a exprimé Mme Lebel. 

Elle croit qu’il y a une «fâcheuse tendance du fédéral», depuis plusieurs années, à vouloir s’ingérer dans l’autonomie des provinces. «Il [le gouvernement fédéral] veut rattacher des conditions aux sommes qui sont dues aux provinces, a précisé Sonia Lebel. C’est comme si on lui donnait les clefs de la maison.» 

Elle soutient qu’il est possible pour le gouvernement du Québec d’être en accord avec les principes mis en place par le Canada sans vouloir leur céder tous les droits de gestion. «C’est vrai pour le projet de loi C-69 et pour la taxe carbone», a soutenu la ministre.

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions