/sports/tennis
Navigation

Un choc Federer-Nadal en demi-finale

Les deux ténors s’affronteront pour la quatrième fois sur le gazon londonien

Un choc Federer-Nadal en demi-finale
AFP

Coup d'oeil sur cet article

LONDRES | Grâce à leurs victoires respectives contre Kei Nishikori et Sam Querrey, Roger Federer et Rafael Nadal croiseront le fer en demi-finale du tournoi de Wimbledon. 

Dans un cas comme dans l’autre, les deux ténors ont eu droit à une bonne opposition, mercredi. Comme prévu. Nishikori et Querrey ont tout donné, mais leurs rivaux étaient simplement à un niveau supérieur. 

Après une première manche chancelante, Federer s’est relevé en remportant les trois suivantes. Il a vaincu le Japonais au compte de 3-6, 6-1, 6-4 et 6-4 pour devenir le premier joueur de l’histoire à remporter 100 victoires dans le même Grand Chelem. Il accède donc à la demi-finale d’un tournoi majeur pour la 45e fois de sa carrière, la 13e sur le gazon de Wimbledon. Il a une fiche de 11-1 lors de cette phase. Sa seule défaite est survenue contre Milos Raonic, en 2016. 

  • ÉCOUTEZ la chronique de Mathieu Boulay à l'émission Le 6 à 9 de Caroline et Maka sur QUB radio :

Celui qui a remporté le tournoi londonien à huit reprises n’a pas connu une bonne première manche. Il a concédé un bris dès le premier jeu du match, en plus d’avoir toutes les misères à gagner des points avec son service. 

Sans compter que ses coups n’avaient pas la même précision et le même mordant qu’à leur habitude. 

«Je savais que ce serait difficile. Le départ a été brutal, a indiqué Federer. J’ai tenté de rester avec lui, mais Kei était le meilleur joueur sur le terrain à la première manche.» 

Efficace au service 

Toutefois, comme une vieille dynamo qui prend un peu de temps à démarrer, Federer a retrouvé ses repères à compter de la deuxième manche. Il est passé à la deuxième vitesse et Nishikori n’a pas été capable de suivre la parade. 

Selon Federer, c’est son service qui lui a permis de remporter cette victoire en 2 heures et 36 minutes de jeu. 

«Mon service était à point. J’ai bien servi contre un excellent retourneur», a précisé le Suisse, qui a obtenu 12 as contre Nishikori. 

Nadal s’amuse 

En demi-finale, Federer retrouvera son grand rival des dernières années, Rafael Nadal, pour la quatrième fois sur le gazon londonien. L’Espagnol a eu raison de l’Américain Sam Querrey au compte de 7-5, 6-2 et 6-2. Il ne s’est pas trop compliqué la vie au cours de cette performance de 2 heures et 7 minutes. 

«Je suis content que le match se soit déroulé rapidement, mais surtout d’obtenir mon laissez-passer pour la demi-finale, a souligné Nadal, qui est dans le carré d’as à Wimbledon pour la septième fois de sa carrière. Je suis heureux de la façon dont j’ai joué. J’ai pu me sauver de certaines situations dangereuses à la première manche. 

Pour ce qui est de mon prochain duel, je vais savourer ma victoire d’aujourd’hui [mercredi] avant de penser à ce qui s’en vient. C’est incroyable de me retrouver encore face à Roger. Je suis content de l’affronter à nouveau.»  

Dans les deux autres quarts de finale, Novak Djokovic n’a fait qu’une bouchée du Belge David Goffin en l’emportant 6-4, 6-0 et 6-2. En demi-finale, le Serbe se mesurera à l’Espagnol Roberto Batista Agut. Celui-ci a vaincu l’Argentin Guido Pella 7-5, 6-4, 3-6 et 6-3. 

Le plus de victoires par un joueur dans un tournoi du Grand Chelem  

  •  Roger Federer | (Wimbledon) | 100 
  •  Jimmy Connors | (Internationaux des États-Unis) | 98 
  •  Roger Federer | (Internationaux d’Australie) | 97 
  •  Rafael Nadal | (Roland-Garros) | 93  

Les échos du Big Ben 

La soirée du baseball... à Londres 

Après ma journée au tennis, je suis allé manger au Bodean’s, qui sert de la nourriture très américaine, comme du porc effiloché et des côtes levées. Je me suis senti comme au Texas. 

En plus, des chansons de Roy Orbison jouaient comme musique de fond. Sur les écrans de télévision? Le concours de circuits du baseball majeur qui était en rediffusion. J’ai pu voir la performance historique de 

Vladimir Guerrero fils. Quatre-vingt-onze coups de circuit, c’est hallucinant. C’est injuste qu’il n’ait pas remporté ce concours. Il a été tout de même la grande vedette de cette soirée. 

Un choc Federer-Nadal en demi-finale
Photo Mathieu Boulay

De vrais passionnés de tennis 

Au cours de mes journées à Wimbledon, j’ai vu quelques personnes parmi les centaines de milliers qui n’ont pas eu peur du ridicule afin de démontrer leur passion pour le tennis. On a vu de beaux chapeaux avec des balles de tennis. Assez conservateur. La palme du déguisement le plus original revient à cet homme (photo) qui s’est littéralement déguisé en terrain de tennis. On n’arrête pas le progrès... 

La célébrité n’a pas d’âge 

Les chasseurs d’autographes sont nombreux. Ils veulent tous une signature de leurs joueurs favoris. Mardi, j’ai été surpris que ce phénomène s’étende également aux joueurs de calibre junior. Le Québécois Taha Baadi a signé plusieurs balles et chandails avant de prendre la direction du centre des médias. Comme quoi la célébrité peut commencer très tôt dans une vie.