/finance/business
Navigation

Culture de cannabis: de faux murs chez CannTrust pour tromper Santé Canada

Culture de cannabis: de faux murs chez CannTrust pour tromper Santé Canada
Photo MaxPixel

Coup d'oeil sur cet article

Le producteur de cannabis ontarien CannTrust a posé de faux murs dans une de ses installations afin de cacher des sections de plants qui n’avaient pas encore été approuvées par Santé Canada, a rapporté jeudi le quotidien The Globe and Mail.

Dans une de ses serres de Pelham, en Ontario, l’entreprise aurait installé l’an dernier des cloisons pour masquer cinq espaces où de la marijuana était cultivée sans les approbations nécessaires. Ces murs ont servi à cacher les plants lors de la prise de photos devant être envoyées aux autorités fédérales. 

«Santé Canada avait besoin de ces photos des rangs afin de nous fournir un permis», a dit au quotidien torontois Nick Lalonde, qui travaillait alors pour cette grande compagnie et qui a ensuite alerté Santé Canada en juin dernier. 

À la suite de son enquête, le ministère fédéral a envoyé un avis de non-conformité à CannTrust le 3 juillet dernier. L’entreprise a annoncé publiquement la mauvaise nouvelle lundi. Elle a vu son titre chuter à la Bourse de Toronto, passant de 6,46$ à la clôture vendredi à environ 4$ jeudi. Les investisseurs craignent des sanctions de la part de Santé Canada. 

La compagnie a dit prendre cette affaire «très au sérieux», selon The Globe and Mail. Elle a toutefois refusé de dire si la haute direction était au courant de ce stratagème ordonné par un responsable de la serre. 

Écoutez Le bon plant une série balado sur le cannabis qui sort des sentiers battus, au-delà des idées préconçues.

Les sections déjà mises en place sans l’approbation ni la connaissance de Santé Canada ont finalement été approuvées en avril par les autorités. Environ 5200 kg de cannabis cultivés d’octobre à mars dernier dans ces sections non reconnues ne peuvent pour le moment pas être vendus. 

Mercredi, les sociétés d’État de l’Ontario et de l’Alberta qui font affaire avec CannTrust ont suspendu la vente de ses produits. 

La Société québécoise du cannabis (SQDC) ne commercialise aucun produit de cette compagnie ontarienne.