/news/currentevents
Navigation

Délit de fuite: «Ça me fait de la peine qu’il existe des personnes comme ça»

Amy Labelle
CAPTURE D'ÉCRAN, TVA NOUVELLES Amy Labelle

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – La vie d’Amy Labelle a été bouleversée quand elle a croisé la route d’un conducteur qui l’a frappée avant de quitter le site de la collision. L’accident est survenu mardi, à Mascouche, dans Lanaudière, et l’a laissée gravement blessée. Dans son corps et dans son cœur.

«Ça me fait de la peine», a d’abord commenté, la gorge nouée, l’adolescente de 15 ans, alitée au CHU Sainte-Justine à Montréal, jeudi.

Non seulement elle dit ne pas réaliser vraiment ce qui lui est arrivé, mais elle en ressort avec un grand sentiment de tristesse «qu’il existe des personnes comme ça dans la vie, qui laissent des enfants tout seuls dans la rue».

«Ça me prive de beaucoup de choses», a déploré celle qui est une joueuse d’élite au soccer.

«Là, ça vient juste gâcher ma carrière au soccer», a-t-elle ajouté. De dures conséquences qui sont doublées d’un fort sentiment d’injustice, puisque l’adolescente se distingue par son altruisme. Elle fait beaucoup pour aider son prochain; elle a notamment participé tout récemment au Défi Têtes rasées pour les enfants atteints du cancer.

Ses parents, soulagés de la voir encore en vie, admettent toutefois qu’ils sont secoués par ce triste événement. «Elle avait un bon ange gardien», a fait savoir sa mère, Isabelle LeBrasseur.

«Quand on a vu son scooter, là, une chance qu’elle criait, parce que je me serais effondré. Juste à voir la moto, tu te demandes comment c’est possible qu’elle parle encore aujourd’hui», a raconté son père, Jean-Pierre Labelle, qui s’est «couché avec la rage au cœur».