/sports/racing
Navigation

État des forces : une bataille d’anthologie entre Charles Leclerc et Max Verstappen

Coup d'oeil sur cet article

Le Grand Prix de Formule 1 d’Autriche a offert aux partisans de nombreux coups d’éclat et d’excellents duels, que ce soit à l’avant ou en plein cœur du peloton.

Effectivement, Max Verstappen a dû effectuer une remontée irrésistible après un mauvais départ, tandis que Carlos Sainz fils, parti du fond de la grille en raison de pépins mécaniques, a brillamment terminé en huitième place. 

Voici donc l’état des forces des pilotes de F1 mis à jour après l’étape en sol autrichien. Pour établir ce classement, les performances des pilotes au cours des trois plus récents Grands Prix sont prises en compte. 

1- Charles Leclerc, Ferrari (7e lors du dernier classement) 

 

ATP/WENN.com

 

Pour une deuxième fois cette saison, Charles Leclerc a perdu en fin de course sa première victoire en carrière. 

Après avoir été frappé par des ennuis mécaniques au Bahreïn, le Monégasque a cette fois été la dernière victime d’un Verstappen en mission. Ayant signé sa deuxième position de tête en carrière, Leclerc semblait pourtant en contrôle total. 

S’il s’est défendu avec brio lors des premiers assauts de son rival, le jeune pilote de Ferrari a finalement dû s’avouer vaincu à deux tours de la fin. Il est malgré tout grimpé sur le podium lors d’une troisième course consécutive. 

2- Max Verstappen, Red Bull (5e

 

ATP/WENN.com

 

Auteur d’un excellent chrono en qualification qui lui a permis de prendre le départ du deuxième échelon, Verstappen a toutefois raté son départ en activant la procédure anti-calage. Glissant jusqu’en huitième place, il a ensuite entrepris une remontée pour signer sa sixième victoire en carrière. 

Au passage, il a doublé en piste son coéquipier Pierre Gasly, Lando Norris, Kimi Raikkonen, Sebastian Vettel, Valtteri Bottas et finalement Leclerc. 

3- Lando Norris, McLaren (6e

 

AFP

 

S’il faut se fier à sa performance en Autriche, Norris, 19 ans, a tout pour devenir champion du monde. 

Parti cinquième, le Britannique s’est payé une belle bataille avec le champion du monde en titre, Lewis Hamilton, qu’il s’est permis de dépasser lors des premiers virages de la course pour grimper en troisième place. Il a toutefois dû céder quelques instants plus tard. 

Luttant ensuite avec le vétéran Raikkonen, puis résistant à Gasly, il a finalement terminé sixième, étant ainsi le «meilleur des autres». 

4- Lewis Hamilton, Mercedes (1er

 

ATP/WENN.com

 

Même les plus grands champions peuvent connaître de mauvais moments. Hamilton l’a prouvé en Autriche. 

Réalisant le deuxième temps des qualifications, il a toutefois écopé de trois places de pénalité sur la grille pour avoir gêné Raikkonen. Il a ensuite brisé son aileron avant en course, ce qui lui a coûté quelques précieuses secondes lors de son arrêt aux puits. 

Handicapé par une monoplace Mercedes qui a eu du mal à supporter la chaleur, Hamilton a finalement terminé cinquième, lui qui n’avait jamais été écarté du top 2 cette saison. 

5- Carlos Sainz fils, McLaren (4e

 

AFP

 

Pénalisé pour avoir dépassé le «quota» de groupes motopropulseurs, Sainz est parti du fond de la grille. Qu’à cela ne tienne, il a rapidement gagné quelques places lors de son premier relais. 

Revenant en 14e position après son arrêt, il a successivement passé les pilotes de Racing Point, Renault et Alfa Romeo pour grimper en huitième place. 

6- Sebastian Vettel, Ferrari (9e

 

ATP/WENN.com

 

En raison d’un ennui de pression, Vettel n’a pas été en mesure de prendre part au troisième segment des qualifications (Q3). Il a ainsi pris le départ de la neuvième place. Il a rapidement gagné des places pour remonter jusqu’en quatrième position. 

Sans un premier arrêt trop long, lors duquel les mécaniciens n’étaient pas prêts, il aurait peut-être eu la chance de tenter une manœuvre de dépassement sur Bottas pour rejoindre son coéquipier sur le podium. Il a finalement terminé à 0,650 s de son adversaire. 

7- Daniel Ricciardo, Renault (2e

 

AFP

 

Daniel Ricciardo et Renault ont connu une fin de semaine difficile en Autriche. L’Australien a dû se battre pendant toute la course pour obtenir la 12e place. La marque française a ainsi été blanchie au classement pour une première fois en quatre épreuves. 

8- Kimi Raikkonen, Alfa Romeo (ND) 

 

ATP/WENN.com

 

Le doyen de la F1 a été très rapide en qualification, ce qui lui a permis de prendre le départ sixième. Il a même roulé quatrième à un moment. Il a finalement dû s’avouer vaincu devant les trois écuries de pointe et McLaren, terminant la course neuvième. 

9- Lance Stroll, Racing Point (ND) 

 

ATP/WENN.com

 

Lance Stroll fait son entrée dans ce palmarès pour la première fois de la saison en vertu de son impressionnante performance à Montréal au mois de juin. En Autriche, le Québécois a été fortement limité par les performances de sa voiture, tout comme son coéquipier Sergio Perez. Les deux hommes ont été exclus dès le premier segment de prolongation. 

10- Daniil Kvyat, Toro Rosso (3e

 

AFP

 

Un week-end à oublier pour Toro Rosso, simplement pas dans le coup, Kvyat a terminé 16e et son coéquipier Alexander Albon, 18e.