/finance/business
Navigation

Un milliard $ US pour une entreprise en démarrage fondée au Québec

Le spécialiste de l’hébergement Sonder ouvrira un siège social au Canada

Un milliard $ US pour une entreprise en démarrage fondée au Québec
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

La jeune pousse spécialisée en hébergement Sonder poursuit sa croissance : l’entreprise fondée par deux Montréalais annoncera aujourd’hui la conclusion d’une quatrième ronde de financement qui portera sa capitalisation à 1 milliard $ US, a appris Le Journal.

Cette fois-ci, l’entreprise qui loue des appartements sur des plateformes comme Airbnb et Expedia a recueilli pas moins de 225 M$ US (294 M$ CA), principalement auprès des firmes d’investissement Valor Equity et Westcap.

Sonder, qui n’est pas propriétaire des logements, mais qui assure elle-même leur entretien, le service aux clients et la gestion de la propriété, souhaite ainsi poursuivre son expansion géographique et son intensification dans les marchés où elle est déjà présente.

Fondée en 2012 à Montréal par les étudiants de l’Université McGill Francis Davidson-Tanguay et Lucas Pellan, la jeune entreprise enregistrait des revenus d’un million de dollars deux ans plus tard.

Revenu de 400 M$ US

En 2018, elle a franchi la barre des 100 M$ US. Et cette année ? « 400 M$ US », répond au téléphone M. Davidson de son bureau de San Francisco, où se trouve aujourd’hui le siège social de la société.

Mais tout cela pourrait changer sous peu. L’entreprise, qui a quitté Montréal en 2017 pour se rapprocher des investisseurs et « être mieux entourée pour poursuivre sa croissance », veut ouvrir un second siège social au Canada, « là où la concurrence est un peu moins féroce, et où les salaires et le coût de la vie sont un peu plus raisonnables » que dans la Silicon Valley.

Retour à Montréal ?

M. Davidson-Tanguay songe « très sérieusement » à la métropole, dit-il, ce qui signifierait l’embauche de plusieurs centaines d’ingénieurs, de programmeurs, de designers, ainsi que des experts en finance et en exploitation.

Sonder compte déjà près de 140 employés à Montréal. Toronto et Vancouver sont aussi en lice pour ce deuxième quartier général.

« Personnellement, je pense que ce serait incroyable d’embaucher des centaines de personnes à Montréal, au Québec. On mène des études et des analyses et notre décision sera prise d’ici la fin de l’année », assure-t-il.