/lifestyle/food
Navigation

Un retour aux sources

Damien Girard, propriétaire
Photo courtoisie, Eric Pagnoux Damien Girard, propriétaire des Viandes biologiques de Charlevoix.

Coup d'oeil sur cet article

Œuvrant pendant sa jeunesse sur la ferme familiale à Baie-Saint-Paul, Damien Girard a toujours ressenti cet appel vers une agriculture biologique. Comme celle que pouvaient faire nos grands-parents. Après avoir travaillé dans le domaine de la nutrition animale, il a compris qu’il ne souhaitait pas continuer dans cette voie.

« Ce type d’agriculture ne me ressemblait pas. J’ai étudié comme agronome, et avec la modernité et les méthodes actuelles, ce n’était pas ça mon intérêt. Je suis donc revenu sur la ferme familiale. J’ai repris les principes et les connaissances que mon père m’avait appris. Je devais le faire, ça venait de mon intérieur », explique Damien Girard, propriétaire de l’entreprise Les viandes biologiques de Charlevoix. Il est accompagné dans ce projet par son épouse, Natasha McNicoll.

Porc et poulet

L’entreprise connaît, dès sa fondation en 2001, un essor intéressant. La croissance et l’intérêt pour leurs produits se font alors sentir bien rapidement.

Avec une production hebdomadaire actuelle de plus de 70 porcs et 4000 poulets, la ferme biologique ne cesse de surprendre par la qualité de ses produits. Cette qualité se traduit notamment par le fait que tout le processus se passe de manière biologique et que l’ensemble des ressources proviennent de la ferme elle-même.

« Nous voulons offrir ce qu’il y a de mieux à nos animaux et à nos clients. Nous cultivons nous-même les céréales que nous donnons en nourriture à nos animaux », affirme M. Girard.

Autres produits

Parmi les produits de l’entreprise, notons, entre autres, les saucissons secs biologiques comme Le Pieux. Inspiré par le savoir-faire européen, ce saucisson de type rosette de Lyon, avec des notes salées comme on les aime, est fait à partir de beaux gros morceaux de porc.

Aussi, les produits frais sont toujours tout aussi populaires de même que les verrines. La ferme propose des pièces de poulet et de porc ainsi que des petits pots gourmands comme les cretons et les pâtés de foie. Mes coups de cœur demeurent sans contredit les rillettes de même que leur prosciutto !

À l’heure actuelle, Les viandes biologiques de Charlevoix comptent plus de 400 points de vente partout au Québec, une quarantaine d’employés et une relève assurée par les enfants du couple.

Quand on sait que plus de 50 % des Québécois consomment des produits biologiques, on constate qu’un changement d’habitudes alimentaires a lieu actuellement. Il faut aussi poser un regard sur les méthodes de production présentement utilisées.


Site web : viandesbiocharlevoix.com