/entertainment/shows
Navigation

FEQ: voici 5 fois où Mariah Carey l’a échappé

US-2016-ESSENCE-FESTIVAL-PRESENTED-BY-COCA-COLA-LOUISIANA-SUPERD
Photo d'archives, AFP

Coup d'oeil sur cet article

Mariah Carey est attendue au Festival d’été de Québec ce jeudi! La diva qui amènera des milliers de personnes sur les plaines a connu au cours des dernières années des frasques vocales et des performances douteuses. Voici cinq moments (très) gênants de sa carrière.   

1) Danser, ce n’est vraiment pas facile  

Ici, la voici à Las Vegas, en 2015 au Caesars Palace, pour son spectacle #1 to Infinity. Pas une soirée facile. Carey semble se dire «si ça peut finir ce show-là». Pitoyable et horrible sont deux mots qui conviennent parfaitement à la prestation de la... diva!       

2) Même faire du lip-sync n’est pas évident du tout  

À Time Square lors du spectacle du Nouvel An le 31 décembre 2016 Mariah Carey avait complètement raté une belle occasion de rayonner. Décalage entre la bande-son et sa voix, même pas capable de faire du lip-sync, difficulté à danser et malaise continuel. Une performance aussi désastreuse que remarquée.      

3) Mieux vaut en rire  

En 2018, alors qu’elle chantait Fantasy, elle a failli tomber. C’est ainsi que nous pouvons constater l’apparence flagrante de lip-sync. Par chance, Mariah a gardé le sourire. Quand l’attitude est meilleure que les aptitudes...      

4) Se pavaner c’est bien mieux que chanter  

En Jamaïque, sur la scène du Jazz and Blues Festival 2015 mieux valait se pavaner que chanter. Vous pourrez remarquer qu’elle était à contretemps sur sa propre chanson et qu’elle a même parfois arrêté de (faire semblant) de chanter.       

5) Un film... un désastre  

En 2002, Mariah Carey obtient un Razzie Award (prix de la pire performance) pour son rôle dans le film Glitter sorti en septembre 2001. Un échec commercial qui obtient des critiques négatives. Voici la bande-annonce qui vous donnera une bonne idée du gâchis cinématographique!