/sports/soccer/impact
Navigation

L’Impact doit freiner la glissade

L’Impact a perdu ses deux derniers matchs

L’Impact doit freiner la glissade
Photo d’archives

Coup d'oeil sur cet article

 Quoi de mieux pour l’Impact qu’une visite de son éternel rival pour se relancer après deux défaites en MLS et un verdict nul décevant en Championnat canadien ? 

• À lire aussi: Toronto a commencé ses achats

 Le Toronto FC débarque en ville samedi soir et c’est l’occasion pour le Bleu-blanc-noir de repartir sur de meilleures intentions après trois matchs plutôt frustrants. 

 « J’espère qu’il y a un esprit revanchard, mais j’espère aussi qu’il y a quelque chose de plus positif », a indiqué Rémi Garde. 

 « Au-delà de la revanche, il faut se dire qu’on aurait pu faire mieux, et sur un des deux on aurait dû faire mieux, surtout celui ici contre le Minnesota. » 

 Rappelons que l’Impact a subi deux revers consécutifs pour la première fois cette saison en s’inclinant à Atlanta il y a deux semaines et contre le Minnesota United FC, samedi dernier au Stade Saputo. 

 Glissade 

 L’Impact, qui occupait le second rang avant la pause internationale est descendu de deux échelons au classement de l’Est et veut freiner la glissade. 

 « On reste sur une défaite à domicile, donc il faut rectifier le tir tout de suite, a insisté Bacary Sagna. Il va nous falloir une petite série si on veut se mettre dans une position confortable pour les séries. 

 On est en position plutôt favorable, et pour que ça dure il faut des bons résultats. » 

 Toronto occupe le septième rang dans l’Est et en arrache depuis un bon moment, comme en témoignent les onze derniers matchs au cours desquels il n’a remporté qu’une seule victoire (1-6-4). 

 Détendus 

 Ce match est évidemment important si l’Impact veut maintenir la cadence, d’autant plus que la prochaine rencontre sera disputée à l’étranger, à Columbus. 

 « Nous sommes détendus, c’est un match énorme, mais il est temps surtout qu’on commence à gagner des parties », a assuré Jukka Raitala. 

 Dans le même esprit, Bacary Sagna a rappelé qu’il ne fallait pas rendre les choses trop compliquées. 

 « Il faut qu’on joue tout simplement. Ce n’est qu’un match de foot, il y a des choses bien plus importantes dans la vie. Il faut qu’on joue libéré. » 

 Fier Québécois 

 Un match contre Toronto a toujours une saveur particulière et Sagna l’a rapidement compris. 

 L’arrière droit, qui a connu les derbys contre Manchester United alors qu’il portait les couleurs de Manchester City, de 2014 à 2017, comprend très bien le contexte. 

 « C’est un match à gagner. On sait quelle importance ça a pour le club et les supporters. 

 Maintenant que je suis ici, je me sens Québécois, je me sens Montréalais, et bien sûr que j’ai envie de gagner. » 

 Au complet 

 Pour la première fois depuis longtemps, Rémi Garde a un effectif presque complet sous la main. Il ne lui manque que Nacho Piatti et Clément Bayiha, qui sont tous deux près d’un retour. 

 On peut donc s’attendre à voir une formation plus standard en 4-3-3 plutôt qu’un schéma à cinq défenseurs comme lors des derniers matchs. 

 « On a l’impression d’avoir doublé le groupe. J’ai 23 joueurs à l’entraînement et ça donne plus de possibilités. 

 C’est intéressant parce que les joueurs savent que dans un match, il faut parfois provoquer quelque chose et s’adapter. C’était un peu plus difficile de le faire. » 

 Comme l’équipe a joué mercredi, il y aura une certaine rotation, mais les principaux cadres devraient être du XI partant.