/sports/opinion/columnists
Navigation

La section Atlantique en mutation

HKN-MINNESOTA-WILD-V-COLUMBUS-BLUE-JACKETS
Photo d'archives, AFP

Coup d'oeil sur cet article

Nous sommes à la mi-juillet. Voici venu le temps de faire une petite mise à jour sur les changements survenus dans la Ligue nationale de hockey, particulièrement dans la division Atlantique, dans laquelle se situe le Canadien parmi le groupe des huit formations.

On peut difficilement s’aventurer dans les prédictions à ce moment-ci, mais on peut tout de même avoir une petite idée de la compétition, qui risque d’être spectaculaire.

Je vous propose une liste des changements apportés par les formations, joueurs autonomes, transactions, joueurs perdus par le biais de l’autonomie ou encore joueurs acquis via l’autonomie (voir plus bas).

Les Panthers actifs

À première vue, l’équipe qui a été la plus active, celle qui a procédé à une refonte importante de la gestion quotidienne, ce sont les Panthers de la Floride. Un nouvel entraîneur-chef, Joel Quenneville, un nouveau gardien, Sergei Bobrovsky.

L’équipe a également ajouté plus de poids à son attaque et à sa brigade défensive.

Elle possède des effectifs pour lutter avec les trois formations ciblées pour lutter pour le premier rang, c’est-à-dire les Bruins, le Lightning et les Maple Leafs.

Par contre, doit-on sauter à la conclusion que Toronto est une meilleure formation ? Oui, à la condition que Mitch Marner demeure avec les Leafs, et encore. Et les Bruins ? Très peu de changements depuis le dernier match de la finale de la Coupe Stanley, mais cette équipe vieillit et elle a un sérieux problème avec le plafond salarial.

Combien vaut McAvoy ?

Comment les propriétaires de cette formation vont-ils réagir face aux demandes salariales de Charlie McAvoy, leur défenseur de concession ? Le clan McAvoy reluque une entente de 10 millions par saison.

C’est une somme audacieuse, considérant que Patrice Bergeron, Brad Marchand et David Pastrnak ont des ententes se situant entre 6,5 millions et 6,85 millions.

Julien BriseBois, à sa deuxième raison aux guides du Lightning et après une fin de saison qui a laissé bien des interrogations, est demeuré plutôt silencieux. Son premier objectif a été de trouver un moyen pour amenuiser la masse salariale, ce qu’il a fait en échangeant JT Miller. Il devrait également placer sur la liste des blessés pour une très longue période Ryan

Callahan, dont la carrière est compromise. L’objectif est de s’assurer que Brayden Point sera à Tampa pour plusieurs saisons. Il a ajouté le gardien Curtis McElhinney, laissant Louis Domingue sur la touche, une décision pour le moins étonnante.

Les Sabres ? C’est une organisation énigmatique. On mise sur plusieurs joueurs talentueux, à commencer par Jack Eichel et Ramus Dahlin. Les Sabres ont ajouté à leur attaque Jimmy Vesey et Marcus Johansson. Ils ont également fait le grand ménage chez les entraîneurs.

Oublions Ottawa et Detroit.

Interrogations chez le CH

Reste donc le Canadien et Marc Bergevin. Le dossier Sebastian Aho a capté toute l’attention, mais à la fin de la course, les décideurs du Centre Bell se sont retrouvés devant rien.

Ben Chiarot et Nick Cousins n’exerceront pas un impact important. L’attaque a perdu Andrew Shaw, qui vient de connaître une très solide saison. On va donc s’en remettre aux jeunes loups de l’organisation. Seront-ils en mesure d’assurer la relève ?

Trop tôt pour porter une évaluation complète.

Hier, Joel Armia et Artturi Lehkonen ont signé des ententes de deux ans, évitant ainsi l’arbitrage. Ils deviennent les 15e et 16e attaquants évoluant avec le Canadien et ayant en banque un contrat de la Ligue nationale. De ces 16 attaquants, quels sont ceux qui peuvent évoluer dans le top 6 ?

Pour l’instant, les nombreux points d’interrogation que soulève le Canadien ne sont pas de nature à chasser l’incertitude quant à une qualification pour le tournoi printanier.

La section Atlantique

MONTRÉAL

Acquisitions : aucune

Échangé : Andrew Shaw (Chicago)

Joueurs autonomes acquis : Ben Chiarot, Nick Cousins, Keith Kinkaid, Phil Varone, Riley Barber

Joueurs autonomes perdus : Jordie Benn, Antti Niemi, Brett Lernout 

BOSTON

Acquisitions : aucune

Échangés : aucun

Joueurs autonomes acquis : Pär Lindholm, Brendan Gaunce, Brett Richie, Maxime Lagace

Joueur autonome perdu : Marcus Johansson

BUFFALO

Acquisitions : Henri Jokiharju (Chicago), Jimmy Vesey (NY Rangers)

Échangé : Alexander Nylander (Chicago)

Joueurs autonomes acquis : Marcus Johansson, Curtis Lazar, Andrew Hammond, John Gilmour, Jean-Sébastien Dea 

Joueurs autonomes perdus : Matt Moulson, Jason Pominville

DETROIT

Acquisitions : aucune

Échangés : aucun

Joueurs autonomes acquis : Valterri Filppula, Calvin Pickard, Patrick Nemeth 

Joueurs autonomes perdus : aucun

FLORIDE

Acquisitions : Scott Darling, Dominic Toninato 

Échangé : James Reimer (Caroline)

Joueurs autonomes acquis : Brett Connolly, Sergei Bobrovsky, Anton Stralman, Noel Acciari, Jake Massie, Kevin Roy, Philippe Desrosiers, Joel Lowry, Ethan Prow, Tony Cross 

Joueurs autonomes perdus : Jean-Sébastien Dea, Riley Sheahan, Julian Melchiori, Jamie McGinn, Derek MacKenzie, Troy Brouwer

Retiré : Roberto Luongo

OTTAWA

Acquisitions : Nikita Zaitsev, Connor Brown

Échangés : Cody Ceci (Toronto), Ben Harpur (Toronto)

Joueurs autonomes acquis : Ron Hainsey, Tyler Ennis, Jordan Szwarz  

Joueurs autonomes perdus : Magnus Paajarvi, Oscar Lindberg, Brian Gibbons 

TAMPA BAY

Acquisitions : aucune

Échangés : JT Miller (Vancouver)   

Joueurs autonomes acquis : Luke Schenn, Curtis McElhinney

Joueurs autonomes perdus : Anton Stralman, Dan Girardi

TORONTO

Acquisitions : Cody Ceci (Ottawa), Ben Harpur (Ottawa), Alex Kerfoot (Colorado), Tyson Barrie (Colorado) 

Échangés : Nazem Kadri (Colorado), Calle Rosen (Colorado) Nikita Zaitsev (Ottawa), Connor Brown (Ottawa), Patrick Marleau (Caroline)

Joueurs autonomes acquis : Jason Spezza, Nick Shore, Kenny Agostino, Kevin Gravel, 

Joueurs autonomes perdus : aucun (Jake Gardiner ?)