/news/currentevents
Navigation

Orages violents: un camping dévasté par une tornade

Des vents allant jusqu’à 175 km/h ont causé des dégâts à Saint-Roch-de-l’Achigan dans Lanaudière jeudi

Coup d'oeil sur cet article

SAINT-ROCH-DE-L’ACHIGAN | La tornade qui a frappé une municipalité de Lanaudière jeudi soir a saccagé un terrain de camping où une roulotte a fait deux tonneaux avec son propriétaire à l’intérieur, le blessant gravement.

« Mon frère était dans la roulotte, les armoires et les divans ont roulé avec lui pendant les tonneaux », a raconté François Lamontagne, le jumeau de Germain Lamontagne, blessé lorsqu’une tornade de force 1 a frappé Saint-Roch-de-l’Achigan.

 

  • Patrick de Bellefeuille, de Météomédia, était à l’émission Dess de 11 à 14 sur QUB radio: 

La victime de 59 ans aurait huit côtes fracturées, en plus de la clavicule et sa colonne vertébrale aurait été touchée, selon son frère. Sa vie n’est pas en danger, a confirmé la Sûreté du Québec.

L’homme souffrant d’un cancer se reposait au camping Horizon depuis deux semaines, a raconté son frère.

Les dégâts occasionnés par la tornade, dont les vents ont été établis entre 135 et 175 km/h par Environnement Canada, s’étalent sur 3 kilomètres.

Monique Leroux devant sa roulotte au camping Horizon qui a chaviré lors du passage d’une tornade de force 1.
Photo collaboration spéciale, Simon Dessureault
Monique Leroux devant sa roulotte au camping Horizon qui a chaviré lors du passage d’une tornade de force 1.

Elle l’échappe belle

Le Journal a constaté les répercussions de la trajectoire destructrice de la tornade, vendredi matin. Les 180 sites du terrain de camping ont été affectés. On pouvait y apercevoir des gazebos, des chaises des tables et des arbres déracinés un peu partout. Plusieurs roulottes ont été endommagées et les vitres de certaines voitures ont également été fracassées.

Monique Leroux l’a échappé belle. Cette campeuse est toujours dans sa roulotte et exceptionnellement, elle n’y était pas quand les forces de la nature se sont déchaînées.

De nombreux arbres ont été déracinés jeudi dans ce camping de Lanaudière.
Photo collaboration spéciale, Simon Dessureault
De nombreux arbres ont été déracinés jeudi dans ce camping de Lanaudière.

« J’ai été là toute la semaine et ma roulotte a été renversée lorsque je suis allée faire du lavage à la maison, s’exclame la résidente du secteur La Plaine à Terrebonne, qui remercie le Bon Dieu de ne pas avoir été blessée. Je suis contente d’être assurée. »

Marcel Pelletier, aussi campeur sur ce terrain depuis 35 ans, n’en revient pas de ce qui est arrivé. « Je n’ai jamais vu rien de tel ici », a-t-il dit, encore sous le choc.

Cette grange a été soufflée de l’autre côté du rang du Ruisseau-des-Anges Sud.
Photo collaboration spéciale, Simon Dessureault
Cette grange a été soufflée de l’autre côté du rang du Ruisseau-des-Anges Sud.

Solidarité

Il y avait une belle solidarité entre les campeurs, qui s’entraidaient et s’affairaient à nettoyer les dégâts.

« On ramasse, on regroupe notamment le bois ensemble », a expliqué Louiselle Gagné, dont la roulotte a été fortement endommagée.

Un petit secteur de quelques maisons du rang du Ruisseau-des-Anges Sud a également été fortement touché. Une grange a d’ailleurs été soufflée de l’autre côté de la rue.

« J’ai tout vu, la maison tremblait et tout tombait de partout, a mentionné le propriétaire qui préférait taire son nom, visiblement découragé, en nettoyant sa cour. La couverture et le bardeau sont finis, il a venté vraiment fort. »