/sports/racing
Navigation

Pour dépasser Clark et Prost

Pour dépasser Clark et Prost
Photo WENN.com

Coup d'oeil sur cet article

Après avoir rejoint deux pilotes marquants de l’histoire de la F1 en 2017, Lewis Hamilton pourrait les dépasser s’il remporte dimanche le Grand Prix de Grande-Bretagne pour la sixième fois de sa carrière.

Le Britannique est à égalité au premier rang avec les légendes que sont le regretté écossais Jim Clark et le Français Alain Prost, qui comptent cinq succès en Angleterre.

À bord de sa Mercedes, l’an dernier, Hamilton avait échoué dans sa tentative de détenir cette exclusivité quand, après s’être élancé de la position de tête, il avait été impliqué dans un accrochage avec Kimi Räikkönen (Ferrari) dès le premier tour. Il a terminé son parcours à la seconde place derrière Sebastian Vettel.

À pareille date l’an passé, ce dernier avait d’ailleurs mis fin à une série de quatre gains consécutifs de Hamilton au Grand-Prix de Grande-Bretagne, une épreuve que le quintuple champion du monde a aussi gagnée en 2008, quand il portait alors les couleurs de l’écurie McLaren.

« Pourquoi en même temps ? »

« Courir devant mon public est une motivation supplémentaire pour moi, a fait savoir Hamilton hier en conférence de presse. Je sais que les attentes sont élevées à mon égard, mais j’adore cette pression.

Par contre, a-t-il renchéri, je ne comprends pas pourquoi cette course est présentée en même temps que deux événements sportifs d’importance dans la région de Londres.

La capitale britannique, comme c’est le cas depuis bon nombre d’années, est le théâtre de la finale des hommes au tournoi de tennis de Wimbledon. Mais ce n’est pas tout. Les représentants de l’Angleterre vont tenter, toujours dimanche à Londres, de conquérir une première Coupe du monde au cricket en 27 ans.

Le Grand Prix devrait obtenir toute l’attention de notre pays, dit Hamilton. Les gens vont devoir zapper à la télé pour suivre trois compétitions. Cette situation doit changer. »

Sa deuxième maison

Même s’il n’y a jamais connu beaucoup de succès, Lance Stroll, lui, aborde cette 10e étape de la saison avec un certain optimisme.

« J’ai toujours apprécié courir ici à Silverstone, de raconter le pilote québécois. J’aime ce genre de tracé rapide, dont les virages Maggotts et Becketts, où vous avez vraiment le sentiment de piloter une F1.

Je pourrais aussi décrire l’endroit comme ma deuxième maison, a-t-il poursuivi. Les ateliers de notre équipe (Force India) sont situés à proximité du circuit. J’ai hâte d’y courir et nous avons besoin d’un bon résultat. »

Stroll s’était classé au 13e rang en 2018 au volant d’une Williams, mais une pénalité imposée à Pierre Gasly lui avait permis de monter d’un rang au tableau final. L’année précédente, il avait rallié l’arrivée à la 16e position.