/sports/soccer/impact
Navigation

Toronto a commencé ses achats

Toronto a commencé ses achats
Photo Agence QMI, Joel Lemay

Coup d'oeil sur cet article

Pendant que c’est le calme plat chez l’Impact depuis l’ouverture de la fenêtre de transfert estivale, mardi dernier, le Toronto FC a été plutôt actif.

• À lire aussi: L’Impact doit freiner la glissade 

Les Torontois ont d’abord accueilli le défenseur américain Omar Gonzalez, qui est revenu d’un séjour de troisième au Mexique. Ils ont ensuite accueilli l’ailier vénézuélien Erik Gallardo.

Le premier va améliorer le jeu aérien torontois, alors que le second va amener beaucoup de vitesse sur le flanc droit.

Puis, Toronto a transigé avec le Crew de Columbus pour ajouter un peu d’attaque en mettant la main sur Patrick Mullins, alors que Jordan Hamilton faisait le chemin inverse.

Pas intéressé

Même si Toronto a été actif, Bacary Sagna s’en balance un peu.

«Je ne savais même pas qu’ils avaient acheté des joueurs. Ce qui se passe chez eux, ça ne me regarde pas. Ce qui me concerne, c’est l’équipe ici.»

Rémi Garde a rappelé que c’était plutôt normal de voir le TFC chercher des solutions puisqu’il traîne de la patte.

«C’est un club qui dispose de moyens qui devraient normalement le situer à une place au-dessus de nous si la logique était respectée.»

La menace Pozuelo

N’empêche que les Reds ont déjà une pièce intéressante dans leur cour avec l’émergence d’Alejandro Pozuelo, qui a inscrit 7 buts et 8 passes en 16 matchs.

«Pozuelo est énormément important pour eux et il s’est adapté rapidement, a analysé Sagna. Il est dangereux et décisif, mais il y a de bons joueurs dans toute équipe.»

C’est à nous de faire ce qu’il faut pour les mettre en difficulté et ne pas attendre qu’ils prennent le jeu en contre parce qu’on est à domicile. »

Sinon, l’attaque est assez bien équilibrée avec une bonne contribution de Jozy Altidore (5 buts), Nick DeLeon (4 buts) et Jonathan Osorio (3 buts).

Tout est de savoir quel genre de dispositif Rémi Garde emploiera pour freiner la visite. Choisira-t-il un système à quatre ou à cinq défenseurs ?

«Un système ou l’autre peut mettre des joueurs dans des positions qu’ils affectionnent particulièrement, et à l’inverse peut en mettre un ou deux autres dans des positions qui sont un peu moins naturelles pour eux.»

«Le système à cinq défenseurs libère les latéraux, mais je ne suis pas sûr que ce soit le système dans lequel Sam est le plus à l’aise.»