/sports/tennis
Navigation

Federer ne jouera pas à la Coupe Rogers

Après Wimbledon, Roger Federer s’accorde quelques semaines de repos.
Photo AFP Après Wimbledon, Roger Federer s’accorde quelques semaines de repos.

Coup d'oeil sur cet article

LONDRES | Les amateurs montréalais seront déçus d’apprendre que Roger Federer fera l’impasse sur la Coupe Rogers qui commence dans deux semaines au parc Jarry.

Le Suisse a annoncé sa décision lors de son point de presse après sa défaite contre Novak Djokovic en finale de Wimbledon.

«Avec mon équipe, nous avons décidé il y a quelques jours de faire l’impasse sur Montréal pour me donner assez de temps de repos, a déclaré le joueur qui aura 38 ans le 8 août prochain. Je vais me reposer le plus que je peux avant de me préparer pour le tournoi de Cincinnati et poursuivre ma saison par la suite.»

Une réponse attendue

Le directeur de la Coupe Rogers avait mentionné au représentant du Journal de Montréal la semaine dernière qu’il attendait la réponse de Federer avec impatience.

Cependant, Eugène Lapierre savait que les chances de voir le meilleur joueur de tous les temps à Montréal étaient de «50-50» en raison de sa participation à la saison de terre battue et de son parcours à Wimbledon.

Est-ce qu’on a vu Federer à Montréal pour la dernière fois ? C’est la question qu’il faut se poser. S’il y revient, ce serait à l’âge de 39 ans. Il serait surprenant de le voir encore sur le terrain à ce moment.

Dabrowski frappe un mur

Après le très long match Djokovic-Federer, la Canadienne Gabriela Dabrowski et sa partenaire Yi-Fan Xu participaient à la finale du double féminin.

Toutefois, elles ont frappé un mur contre la paire de Barbora Strycova et de Su-Wei Heish en encaissant une défaite de 6-2 et 6-4. Il s’agissait de la troisième défaite en autant de matchs pour le duo Dabrowski-Xu contre ces adversaires cette saison.

Pour Dabrowski, elle était la première Canadienne depuis Jill Hetherington en 1989 à prendre part à une finale du double féminin dans un tournoi du Grand Chelem.

À l’époque, Hetherington s’était inclinée avec sa partenaire lors de l’étape ultime aux Internationaux d’Australie.