/opinion/columnists
Navigation

Le dialogue de sourds

L’été, je lis des classiques. Ça m’a inspiré cette chronique

Coup d'oeil sur cet article

« Voici la loi sur la laïcité

Que nos prédécesseurs étaient censés voter

Lisez-la de tous bords, tous côtés

Vous verrez comme elle est modérée

— Nul besoin de la lire pour la haïr et la maudire

Son nom seul nous donne envie de vomir

Mais pourquoi s’en prendre comme ça aux musulmans ?

Votre loi est digne d’un régime taliban !

— Taliban ? Mais soyons sérieux !

Nous avons prêché par l’exemple, parbleu

En retirant le crucifix du Salon Bleu

— C’est de la poudre aux yeux !

Une tactique pathétique

Pour tenter d’étouffer toute critique

Mais dites-moi, pourquoi ça vous embête

Qu’une femme mette un bout de tissu sur sa tête ?

— Vous faites preuve de mauvaise foi, relisez bien la loi

Votre dame pourra s’habiller comme ça lui plaira

Sauf si dans son emploi elle représente l’État

— Votre sacro-sainte loi viole tellement de droits

Que même l’ex-chef de l’Alberta

La condamne et la pointe du doigt

— Celle qui portait le voile pendant le ramadan ?

Vous m’en direz tant !

— Personne ne peut dire aux femmes comment s’habiller !

— Ni leurs imams ou leurs curés ?

Parfait, ils ne pourront donc les empêcher

D’enlever leur voile pour aller travailler !

Affaire classée !

— Même l’ONU trouve que votre loi est de la dynamite

— L’organisme qui couche avec l’Arabie saoudite ?

— Attendez-vous à un automne chaud

Car nous allons contester votre loi devant les tribunaux

Déjà nos avocats affûtent leurs couteaux

Nous allons la tailler en morceaux

Et la jeter dans le caniveau

— Le droit est-il plus fort que la démocratie ?

Le peuple a voté, les Québécois ont choisi !

Mais la Constitution rejetterait leur appui sans souci ?

Les juges forment-ils une nouvelle théocratie

Qui règne de façon absolue sur le pays ?

Sophie et Richard ne sont pas bons aux fourneaux, mais ils savent cuisiner leurs invités! Invitez-vous à la table de Devine qui vient souper? une série balado originale.

— On ne peut impunément se soustraire à la Charte des droits !

Elle chapeaute toutes les lois votées au Canada !

— Mais la clause dérogatoire fait partie de la Charte !

Pourquoi l’avoir prévue si on ne peut jouer cette carte ?

— Décidément, il n’y a pas d’entente possible

Nos conceptions du vivre-ensemble sont trop incompatibles

— Bravo, à la bonne heure

De ce problème, on touche enfin le cœur !

Qu’avons-nous à vouloir vivre ensemble

Si tout nous divise et rien ne nous rassemble ?

Si vos libertés font obstacle aux nôtres

Et si ce qui paraît juste à nos yeux semble odieux aux vôtres ?

Ne serions-nous pas mieux d’en tirer les bonnes conclusions

Au lieu d’essayer de faire entrer un carré dans un rond ?

— Mais à deux reprises vous avez demandé

À vos citoyens s’ils veulent partir ou rester

Et par deux fois, ils ont librement choisi de ne pas se séparer et de rester ici

Or, pourquoi choisir le Canada

Si vous ne voulez pas respecter nos lois ?

Pourquoi, grands dieux, avoir voté Non

Si vous trouvez que notre pays est une prison ?

— Parce que nous préférons être locataires que propriétaires

C’est ce qu’on appelle la servitude volontaire...