/sports/golf
Navigation

Koepka: «Terminer deuxième, c’est merdique»

GLF-MAJ-SPO-USG-U.S.-OPEN---ROUND-TWO
Photo AFP Brooks Koepka

Coup d'oeil sur cet article

BELFAST, Irlande du Nord | Plusieurs athlètes le confirmeront, le second rang est dur à encaisser. Abonné à la victoire dans les tournois majeurs depuis l’Omnium des États-Unis 2017 à Erin Hills, Brooks Koepka sait de quoi il parle.

Avec son désir de vaincre et sa philosophie surprenante en situation de Grand Chelem, l’Américain a mordu la poussière en terminant en seconde place au Tournoi des Maîtres et à la défense de son titre à l’Omnium américain, cette année.

Lors des 11 derniers tournois majeurs, il a été évincé du top 5 à quatre reprises.

« J’ai toujours entretenu de hautes attentes. Quand je me présente dans un tournoi, c’est pour gagner. Une victoire et deux secondes places, c’est incroyable. Mais c’est aussi décevant. Terminer deuxième, c’est merdique. Il faut passer par-dessus et réaliser qu’on s’est placé en bonne position de gagner. C’est tout de même une leçon. »

À Bethpage Black en mai, Koepka avait expliqué sa vision d’un grand tournoi, sa façon d’exploiter physiquement et psychologiquement ses adversaires dans le plateau.

Mardi, l’athlète de 29 ans en a rajouté en mentionnant qu’il ne pratique qu’avant les tournois majeurs. Les autres ? Ce n’est pas important...

Moins brillant dans les tournois « réguliers »

Bien que sa fiche soit reluisante dans ces situations, elle l’est moins dans les événements du circuit de la PGA. À ses 16 sorties cette saison, il a raté le top 20 en neuf occasions. À ses trois récents tournois « réguliers », il n’a pas fait mieux que le 50e rang. C’était à Hamilton.

« Je m’entraîne seulement avant un majeur. Quand on me voit à la télévision, c’est quand je joue, a-t-il fait remarquer. Je suis arrivé au Championnat 3M le mardi soir. Le lendemain, c’était la première fois que je touchais à un bâton en 10 jours. En tournoi majeur, je préfère jouer la semaine précédente pour trouver ou construire mon rythme. »

« BK » n’a pas joué la semaine dernière. Il est arrivé à Portrush avec son cadet vendredi, profitant du bon temps dans son bled. Il espère profiter de cette arme secrète cette semaine.