/finance
Navigation

Le président de Stella-Jones démissionne

Le président de Stella-Jones démissionne
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

Le président et chef de la direction de Stella-Jones a annoncé sa démission, ce qui a fait chuter le cours de l’action de la compagnie montréalaise, lundi.

En poste depuis 18 ans, Brian McManus partira le 11 octobre prochain et sera remplacé de manière intérimaire par Éric Vachon, le vice-président et chef de la direction financière de cette entreprise spécialisée dans du bois traité qui sert notamment pour les chemins de fer, les poteaux de téléphone et des terrasses au Canada et aux États-Unis.

«Cela a été un immense privilège de mener Stella-Jones dans cette importante période de transformation et de croissance. Je suis reconnaissant d’avoir travaillé avec une équipe si engagée et axée sur les objectifs, qui possède une grande connaissance de pointe de l’industrie», a affirmé Brian McManus dans un communiqué publié lundi.

Ce départ-surprise a fait chuter le titre de Stella-Jones de 6%, lundi, à la Bourse de Toronto. M. McManus a cependant expliqué au Globe and Mail qu’il partait pour des raisons personnelles et pas en raison de désaccords avec le conseil d’administration ou des actionnaires.

«Il n’y a jamais un bon moment [pour partir], a-t-il mentionné. Je sentais que si je voulais vivre un autre chapitre, personnel ou professionnel, cela devait éventuellement survenir.»

Éric Vachon restera chef de la direction financière de la compagnie lorsqu’il assurera l’intérim. Il est à l’emploi de Stella-Jones depuis 12 ans. L’entreprise compte évaluer les candidatures internes et externes afin de pourvoir le poste de président et chef de la direction.

La compagnie a précisé par communiqué que ses prévisions pour l’exercice 2019 étaient maintenues, ce qui comprend des ventes et des marges plus importantes que l’an dernier.