/news/currentevents
Navigation

Un délinquant sexuel accusé d’agression sur une enfant

Le Granbyen a déjà été condamné pour la même accusation sur une mineure en 2018

Coup d'oeil sur cet article

 ​GRANBY  |  Un homme de 22 ans à qui on avait interdit pour le reste de ses jours d’être en contact avec des mineurs a été accusé mardi d’avoir agressé sexuellement une fillette de 9 ans dans les toilettes d’un McDonald’s.

Christopher Dégarie Giroux, inscrit au registre des délinquants sexuels depuis un an, a été accusé mardi au palais de justice de Granby d’attouchements sur une enfant de moins de 16 ans et d’avoir omis de respecter une ordonnance qui lui interdit d’être en présence d’une personne de moins de 16 ans. 

Lundi vers 22 h, une enfant de 9 ans partageait un repas en famille au McDonald’s de la rue Denison Est de Granby. 

À un moment, la petite se serait rendue à la salle de bain quand Dégarie Giroux l’aurait suivie, selon la police de Granby. 

Voyant que sa fille prenait du temps à revenir, son père serait allé la rejoindre et aurait surpris l’homme de 22 ans qui se serait aussitôt sauvé.

 Il a été intercepté par les policiers quelques mètres plus loin, sur la rue Drummond. 

« La fillette a été prise en charge par sa famille », affirme la police, en ajoutant qu’elle avait subi un choc nerveux.

Antécédents judiciaires

Dégarie Giroux est connu des policiers. 

Il a entre autres été condamné en 2018 pour avoir eu des contacts sexuels avec un enfant de 14 ans à Longueuil. 

Il a écopé de 90 jours de prison, en plus d’être considéré comme délinquant sexuel pour une période de 10 ans. 

Enfin, il ne peut plus avoir de contact avec des personnes mineures pour le reste de sa vie.

Détenu depuis son arrestation lundi, Dégarie Giroux a comparu brièvement sans dire un mot. Possiblement nerveux, le garçon menotté aux poignets secouait sa tête et agitait frénétiquement ses doigts.

Valérie Simard-Croteau.
Procureure
Photo Alex Drouin
Valérie Simard-Croteau. Procureure

La procureure dans ce dossier, Me Valérie Simard-Croteau, a fait savoir qu’elle s’opposait à sa remise en liberté.

Selon nos informations, Christopher Dégarie Giroux serait atteint d’une légère déficience intellectuelle. 

Évaluation mentale

L’avocate de la défense, Mireille Leblanc, a demandé une évaluation de l’état mental de son client afin de valider s’il était apte à subir son procès.

« Il a été en mesure de répondre aux questions des policiers lorsqu’il a été interrogé », a toutefois souligné la procureure lors de la comparution.

Pour sa part, McDonald’s a affirmé « travailler avec la police », sans vouloir faire d’autres commentaires, considérant qu’une enquête est en cours.

Dégarie Giroux sera de retour en cour le 22 juillet pour la suite des procédures judiciaires.