/news/health
Navigation

Des chirurgies presque miraculeuses pour corriger les «becs-de-lièvre»

Coup d'oeil sur cet article

Des bébés naissent chaque année au Québec avec une malformation de la bouche qu'on appelle communément «bec-de-lièvre». Heureusement, des chirurgiens du centre hospitalier universitaire Sainte-Justine font de petits miracles pour ces petits. 

Au Québec, environ 1 enfant sur 700 nait avec une fente palatine et a besoin d'interventions chirurgicales pour corriger ce défaut. 

C'est notamment le cas du petit Arthur, qui s'est retrouvé une première fois en bloc opératoire à l'âge de 5 mois pour se faire refermer la lèvre et la gencive et replacer le nez. 

 

CAPTURE D'ÉCRAN TVA NOUVELLES

 

Puis, à l’âge d'un an, les chirurgiens ont reconstruit son palais inexistant en utilisant une greffe osseuse provenant de sa hanche. 

CAPTURE D'ÉCRAN TVA NOUVELLES

 

Il se prépare maintenant à subir sa troisième chirurgie. 

 

CAPTURE D'ÉCRAN TVA NOUVELLES

 

Plusieurs facteurs 

Il est encore difficile d'expliquer pourquoi des enfants viennent au monde avec cette malformation. De potentiels facteurs génétiques et environnementaux ont été identités. 

«Il y a des médicaments qui peuvent causer des fissures labiopalatines chez les mères qui les ingèrent, comme les médicaments pour l'épilepsie. Un fort tabagisme aussi [...] C'est donc multifactoriel», a expliqué Dre Patricoia Boroluzzi, chirurgienne plastique au CHU Sainte-Justine. 

Les enfants qui naissent avec une fente palatine sont aussi suivis de près psychologiquement. 

«Le grand travail, c'est de s'accepter comme on est. C'est un peu le travail qu'on a tous à faire, mais ces enfants ont un défi supplémentaire à cause de leur différence faciale», a souligné Mylène Duval, psychologue au CHU Sainte-Justine.