/sports/soccer/impact
Navigation

Impact: un autre entraînement intense

Coup d'oeil sur cet article

À l’instar de la veille, c’est dans l’intensité que s’est déroulé l’entraînement de l'Impact de Montréal, mercredi, en vue de son match de samedi contre le Crew de Columbus.

Mardi, les joueurs s’étaient parlé dans le blanc des yeux et il y a même eu un peu de brasse-camarade après trois défaites de suite en Major League Soccer (MLS) et un verdict nul en Championnat canadien.

Il était important de poursuivre sur cette lancée, a indiqué le milieu de terrain canadien Shamit Shome.

«On a besoin de hausser l’intensité et la qualité à l’entraînement, a-t-il souligné. Parce que si on ne peut pas le faire à l’entraînement, que va-t-il se passer durant les matchs?»

«C’est bien qu’on ait commencé de cette façon dans les deux derniers jours. Maintenant, il faut continuer pour bien se préparer pour Columbus», a ajouté le joueur de 21 ans.

Au sein de l'effectif, la philosophie est assez simple. Comme l’a indiqué Shome, la troupe de l’instructeur-chef Rémi Garde veut s’entraîner avec autant d’intensité que pendant les matchs.

«L’intensité qui fait que les joueurs taclent un peu plus dur», selon Shome, était au rendez-vous.

Kinumbe ébranlé

Mais parfois, des accidents peuvent survenir et le jeune Daniel Kinumbe en a payé le prix lorsqu’il a dû quitter la séance après avoir encaissé l’un de ces tacles musclés, gracieuseté de Victor Cabrera.

«Oui, ça on déteste voir ça, a admis Shome. Mais en fin de compte, c’est du football et ces choses-là vont se produire. J’espère qu’il sera correct.»

Un pas en arrière pour «Nacho»

Toujours dans le domaine des blessures, l’espoir de revoir le capitaine de l’équipe, Ignacio Piatti, dans le groupe des 18 contre Columbus s’est passablement aminci.

L’Argentin, qui a quitté l’entraînement mardi, était carrément absent mercredi.