/sports/hockey/canadien
Navigation

Un espoir du Canadien convertit sa famille partisane des Bruins

Un espoir du Canadien convertit sa famille partisane des Bruins
Photo d'archives, AFP

Coup d'oeil sur cet article

Un espoir américain du Canadien de Montréal, qui était un partisan de longue date des Bruins des Boston, a réussi à convertir sa famille pour qu’elle encourage le CH.

• À lire aussi: Les 10 meilleurs espoirs du Canadien

Originaire du Rhode Island, Jayden Struble a été repêché au 46e rang du dernier encan amateur par le Bleu-Blanc-Rouge. 

«Même mes petits frères, ils ont les chapeaux du Canadien et tout le reste, a dit le défenseur au site internet de la Ligue nationale [LNH], lors du camp de développement du Tricolore en juin. J’ai quelques amis qui restent certainement des partisans des Bruins, mais ils ont un nouveau respect pour l’organisation du Canadien.» 

Même s’il a été choisi par Montréal, c’est à Boston que Struble jouera cette saison, puisqu’il évoluera pour l’Université Northeastern. 

«Je savais sans aucun doute que je voulais rester à Boston, a dit celui qui portait l’uniforme de l’école St. Sebastian, près de la capitale du Massachusetts, durant la dernière campagne. J’ai rencontré les entraîneurs [de Northeastern] une fois et je suis tombé amoureux avec le campus. Je suis vraiment excité.» 

Des visages connus

Le CH s’est réjoui de son choix, puisque l’Américain sera dirigé par Jim Madigan, originaire de Montréal, et qu’il évoluera avec un autre de ses espoirs, Jordan Harris, un défenseur repêché en troisième ronde de l’encan de 2018. 

«C’est amusant d’avoir deux joueurs de notre organisation dans la même équipe», a précisé le directeur du développement des joueurs du Canadien, Rob Ramage, à NHL.com. 

Struble s’est démarqué pour ses qualités athlétiques au dernier Combine, puisqu’il a terminé premier dans cinq des 18 catégories de l’examen de conditionnement physique, dont sur le banc de musculation et le saut en longueur. 

«Ce gars-là est bâti comme un joueur de ligne de football. Donc, la force est là, a dit Ramage. Il est brut sans aucun doute. Il a une excellente attitude et c’est un bourreau de travail.» 

Le principal intéressé sait qu’il devra s’améliorer s’il veut un jour évoluer dans la LNH. 

«Je dois tout améliorer pour passer au prochain niveau», a dit Struble qui veut travailler sur sa vitesse, sa lecture du jeu et son positionnement. 

Parce qu’il s’est engagé auprès d’une université des États-Unis et qu’il n’a pas encore signé de contrat d’entrée dans la LNH, l'Américain ne pourra pas participer au prochain camp d’entrainement de la Sainte-Flanelle.

 

Peut-être aimeriez-vous aussi...