/world/africa
Navigation

Égypte: six personnes tuées par des jihadistes dans le Sinaï

Coup d'oeil sur cet article

Le Caire | Six personnes, cinq civils et un conscrit, ont été tuées par des jihadistes dans deux incidents distincts mercredi et jeudi dans la péninsule du Sinaï en Égypte, a-t-on appris de sources médicale et sécuritaire.

Jeudi, un attentat suicide a visé des membres des forces de sécurité immobilisés dans un stationnement dans la ville de Cheikh Zouweid, dans le Nord-Sinaï, ont ajouté les mêmes sources en précisant qu’un conscrit avait été tué et trois blessés. Un civil a également péri dans l’attaque, ont-elles aussi indiqué. 

L’armée a confirmé dans un communiqué la mort d’un de ses soldats dans l’attaque, sans toutefois évoquer de victime civile. 

Dans un communiqué publié sur internet, le groupe jihadiste État islamique (EI) a revendiqué l’attentat.  

Mercredi, selon les sources sécuritaire et médicale, quatre décapitations de civils ont eu lieu dans une autre localité du nord du Sinaï.  

L’EI, qui a aussi revendiqué ces décapitations, les accusait d’avoir collaboré avec l’armée égyptienne. 

Les autorités n’ont toutefois pas confirmé ces exécutions. 

L’armée a lancé en février 2018 une vaste opération « antiterroriste » dans le Nord-Sinaï où est active la branche locale de l’EI, qui a intensifié ses attaques après la destitution par l’armée du président islamiste égyptien Mohamed Morsi en 2013. 

Depuis, des centaines de soldats et policiers ont péri dans des attaques attribuées par les autorités égyptiennes à l’EI. 

Environ 650 jihadistes ont été tués depuis février 2018, ainsi que près d’une cinquantaine de militaires égyptiens, selon les autorités.