/24m/urbanlife
Navigation

Île-des-Sœurs: des condos envahis par la lumière du Golf Exécutif Montréal

Île-des-Sœurs: des condos envahis par la lumière du Golf Exécutif Montréal
Photo AGENCE QMI GUILLAUME PELLETIER

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL | Plusieurs résidents de la Pointe-Sud de L’Île-des-Sœurs sont excédés de l’éclairage des projecteurs du champ de pratique du Golf Exécutif Montréal. Celui-ci est à ce point puissant qu’il pénètre dans quelques centaines de condos, une situation considérée comme «harcelante» par ceux qui la vivent.

Une pétition de plus de 200 signatures déposée au conseil d’arrondissement de Verdun le 25 juin dernier demande aux élus de prendre toutes les mesures requises afin que le club de golf se conforme à la réglementation municipale en ce qui concerne son système d’éclairage extérieur. Depuis, la situation est restée la même malgré de nombreuses plaintes.

Ce n’est pas le premier problème qui survient entre l’arrondissement et le golf; dès 2010, Verdun l’avait déjà mis en demeure pour divers manquements à des règlements municipaux. Les deux parties sont actuellement en arbitrage, et en attendant, les citoyens se sentent laissés de côté.

«C’est de la pollution lumineuse. J’ai acheté pour avoir une superbe vue, je n’ai jamais eu de problème jusqu’à cette année», a expliqué une résidente du secteur, qui a requis l’anonymat par crainte de représailles.

Cette dernière craint même que si l’éclairage n’est pas modifié d’ici la fin de l’été, les projecteurs soient vandalisés par des citoyens excédés. «Les gens sont rendus tannés et agressifs, ils ne sont plus capables d’endurer la situation», a-t-elle dit.

Les fortes lumières sont allumées chaque soir, de 21h à 23h.

Jusque dans le couloir

Un autre citoyen a invité le 24 Heures à l’intérieur de sa résidence un soir de semaine. L’éclairage du terrain de golf de neuf trous situé à L’Île-des-Sœurs illumine jusqu’à l’intérieur de son condo, pourtant situé à environ 1 km des lampadaires.

«Regardez, ça éclaire jusque dans le passage, ça n’a aucun bon sens», a-t-il indiqué, exaspéré par la situation.

«C’est beau s’il y a deux golfeurs sur le champ de pratique à cette heure du soir», s’est exclamé celui qui a aussi voulu préserver son identité. Ce résident de la Pointe-Sud n’ose même pas imaginer ce que vivent jour après jour les gens qui vivent plus près du champ de pratique.

Conseil d’arrondissement tumultueux

Lors de la dernière séance du conseil d’arrondissement, le maire de Verdun, Jean-François Parenteau, a indiqué «suivre le dossier d’heure en heure», tout en mentionnant que des actes de vandalisme ont été rapportés au Golf Exécutif Montréal. Il a demandé la patience des citoyens, sans sembler pouvoir leur donner de réponse claire.

«J’ai eu des rencontres avec les affaires juridiques, je suis dans l’intérêt supérieur du dossier, je ne peux pas répondre aux questions de façon précise, je ne peux pas négocier en public [...]», a-t-il indiqué lorsqu’il était question du golf de L’Île-des-Sœurs.

Le ton a monté parmi les citoyens lors de la rencontre. «Je vais comparer ça à une auto, les [lumières] hautes et les basses. Là, ils sont sur les hautes, on éclaire du gazon comme ça!» s’est exclamé John Saint-Louis, un résident de L’Île-des-Sœurs, en faisant un geste de 90 degrés avec ses mains.

L’arrondissement de Verdun n’a pas donné plus d’information au 24 Heures en raison du processus d’arbitrage en cours entre les deux parties.

Verdun refuse par ailleurs de divulguer les détails du litige. Selon ce qu’il a été permis d’apprendre, une injonction du tribunal visant à faire respecter à Golf Exécutif Montréal la réglementation sur l’éclairage n’est pas envisagée.

«On n’a aucun commentaire à faire», s’est pour sa part exclamé un employé du Club Exécutif Montréal, en questionnant notre journaliste sur les raisons de sa présence sur le site.

Règlement sur la propreté, les nuisances et les parcs de l’arrondissement de Verdun

Constitue une nuisance et est prohibé, pour une personne, le fait de diriger un projecteur servant à éclairer un immeuble, une enseigne, un stationnement ou des accès à cet immeuble vers les immeubles résidentiels voisins ou situés sur une rue voisine où se situe le projecteur.